Le Saint Roch de Magnac-Laval en l’église…

mardi 1er novembre 2016
par  gs
popularité : 71%

Le Saint Roch de Magnac-Laval en l’église Saint-Maximin


technique : sculpture
désignation : statue (petite nature) : saint Roch
localisation : Limousin ; Haute-Vienne ; Magnac-Laval
édifice : église paroissiale Saint-Maximin
dénomination : statue
matériaux : bois : taillé, peint, polychrome, doré
structure : revers ébauché
description : La statue est placée sur une importante terrasse octogonale. Le revers est ébauché, le bourdon rapporté.
dimensions : h = 105 ; la = 43 ; pr = 34
iconographie : saint Roch, chien
commentaire iconographique : Le saint est vêtu en pèlerin : tunique ceinturée, cape ornée de coquilles, bottes ; il porte sa main gauche sur son cœur et tient un bourdon à crosseron auquel est fixée une gourde à double renflement. De la main droite il relève un pan de sa tunique et dévoile la pustule de sa cuisse droite. Le chien est assis à gauche et tient un pain dans sa gueule. La terrasse est peinte en noir, les vêtements du saint sont dorés, le bourdon noir, le chien est de couleur marron.
inscription : inscription concernant l’iconographie
précision inscription : Inscription peinte (dorée) sur la façade de la terrasse : ROCH.
siècle : 17e siècle
protection MH : 1965/0/09 : classé au titre objet
propriété : propriété de la commune
type d’étude : liste objets classés MH
copyright : © Monuments historiques, 1997
enquête : 1997
date versement : 1993/12/06
référence : PM87000211
(In www.patrimoine-de-france.org)


SAINT ROCH, XVIIe siècle. — Eglise de Magnac-Laval.
En signe de soumission le saint, tête nue, porte la main gauche sur sa poitrine ; la droite découvre la jambe meurtrie. Le costume comprend la robe maintenue par une ceinture, recouverte d’un collet et d’un long manteau ; cothurnes aux pieds ; haute canne avec gourde. Le chien assis lève la tête pour offrir le pain qu’il a dérobé.
Sur le socle inscription St Roch.
Bois doré et peint.
Selon le chroniqueur Pierre Robert (Recueil de Dom Fonteneau, t. XXI, p. 571-573) la terrible épidémie de peste de 1631 aurait épargné Magnac-Laval.
L’hospice de Magnac-Laval, fondé au début du XVIIe s., possédait d’importantes métairies ; pour en protéger le bétail on avait alors recours à saint Placide dont les reliques étaient déposées à la chapelle, ou à saint Pardoux ou à saint Roch comme le prouve cette mention recueillie dans les archives « Donné, à l’honneur de saint Roch, 10 sols pour faire dire une messe pour la maladie de nos bestiaux. » (A. Leroux, Bull. Soc. Archéol. Hist. Limousin, t. XXVIII, 1880, p. 173).
Placée dans une niche du chœur de l’église paroissiale, la statue est portée chaque année en procession le dimanche qui suit le 15 août.
(in Saint Roch dans l’art et le folklore en Haute-Vienne, Exposition Bellac, 1964)


Navigation

Articles de la rubrique

  • Le Saint Roch de Magnac-Laval en l’église…

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Météo Vertaizon

dimanche 9 décembre 2018

Météo Vertaizon Vertaizon France climat