Gimeaux

Gimeaux est une commune située au nord du département du Puy-de-Dôme, en Auvergne, à 7 kms au nord-ouest de Riom, sur les contreforts du plateau des Combrailles.
Elle est rattachée à l’arrondissement de Riom et au canton de Combronde. Depuis 2011, Gimeaux fait partie de la Communauté de Communes des Côtes de Combrailles.

Patrimoine

Le patrimoine bâti, château, maisons bourgeoises, anciens domaines, maisons vigneronnes, cuvages et caves, pigeonniers, encadrements de portails et de portes, moulins, bâtiments communaux, édifices religieux, croix, monuments commémoratifs, lavoirs, bassins, puits et sources…., marque de son empreinte le paysage rural de la commune.
Sources pétrifiantes

Les sources de Gimeaux, thermo-minérales, carbo gazeuses jaillissent des failles volcaniques profondes à une température de 35 degrés.
Vers le début du 19ème siècle, l’homme réussit à les dompter progressivement,. C’est la naissance d’un artisanat d’art merveilleux et insolite : l’incrustation sur moulage : l’eau pétrifie. Elle permet d’apprécier ces incrustations avec leur patine et leur translucidité.

Les Sources pétrifiantes de Gimeaux sont actuellement fermées pour une durée indéterminée.

Patrimoine religieux

- Eglise Saint-Genès

Eglise romane, édifiée entre de XIème et le XIIème siècle, elle est implantée sur la butte de Ronzières et domine le village.

Dès 1850, l’église s’avère trop petite pour accueillir la population de l’époque.
De plus, les murs latéraux construits en mauvaise maçonnerie perdaient de leur aplomb et entrainaient des lézardes dans la voute de la nef, aussi, il a été décidé par la municipalité en 1851 de reconstruire et d’agrandir l’édifice.
Les travaux débutent en juillet 1852
L’agrandissement était conséquent : reprise de la nef, création d’un chœur polygonal et deux sacristies. En 1853, les autorités municipales envisagent la construction d’un nouveau clocher dont la hauteur serait de 17 mètres. Le chantier de démolition et de remontée du beffroi et de la flèche n’est effectué qu’au cours de l’année 1854.
Le culte est à nouveau célébré dans cette église en septembre de la même année.

- Chapelle Saint-Nicolas

La chapelle Saint-Nicolas ou église du bas, située rue de la Mairie est une petite construction rectangulaire de 11,50 m sur 5,50 m, en arkose sur laquelle s’appuie à l’Est une abside semi circulaire. Pourvue de six contreforts, la seule ornementation conservée tient dans une douzaine de modillons à copeaux soutenant la corniche d’une toiture à deux versants couverte aujourd’hui de tuiles mais autrefois de lauzes (refaite en 1953 et récemment en 2005).
Ces modillons rappellent l’influence de l’art mozarabe d’Espagne, en relation avec le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle. Gimeaux étant situé sur le chemin allant au Puy, d’où partait la route vers l’Espagne.

Pour l’histoire
Déconsacrée à la Révolution, la chapelle servit de maison commune en 1792, d’école communale jusqu’en1865, de remise à matériel municipal, et en 1911 de local du transformateur d’électricité, puis de local de loisirs pour les jeunes.

A l’emplacement du cimetière qui l’entourait, en service jusqu’au milieu du XIXe siècle, on a exhumé vers 1950 des sarcophages en lave de Volvic datant du Moyen Age.


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 10 avril 2017
par  gs

Le saint Roch de Gimeaux

Le saint Roch de Gimeaux en l’église Saint-Genès

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456