Casamaccioli

Notre Dame de la Santa a Stella
La Vierge a posé son sourire à Casamaccioli, au pied de la barrière sud de la région.
Il se trouve là une statue ancienne. Dans le pays, elle n’est connue que sous le nom de la Santa. Ce nom dit tout. Pour les habitants du Niolo, auprès de Dieu, il n’y avait qu’une sainte : la Vierge. Pour eux, elle était La Santa tout simplement.
D’où venait-elle ? Nous ne pouvons que redire l’antique tradition à ce sujet.
Le port dont se servaient les Niolains était traditionnellement celui de Galeria, qui se trouve sur la côte ouest, à l’embouchure du Fango. Du Niolo donc, on descendait, par des chemins impossibles, tout le long du Fango. En passant, on pouvait saluer le couvent de la Selva, fondé en 1230, par un fils de saint François d’Assise, le bienheureux François dei Maleficii.
Or, au cours du XVème siècle, un navire se trouva en perdition au sein d’une tempête, dans les parages de Galeria. Le capitaine implora le secours de celle que tous les chrétiens connaissaient sous le nom béni d’Etoile de la Mer. Aussitôt, une très brillante étoile lui apparut dans la direction du couvent de Selva et, peu après, la tempête se calma et le navire fut sauvé.
En témoignage de sa reconnaissance, le capitaine vint offrir au couvent une belle statue de la Vierge. Dès ce jour, le couvent fut connu sous le nom de Santa-Maria-della-Stella.
Naturellement, la Madone du couvent devint un centre de pèlerinage pour toutes les populations d’alentour. Mais dans la suite, les pirates ravagèrent cette région, détruisirent le couvent, tandis que les moines s’enfuyaient avec la population, mais sans oublier leur chère Madone.
Le Niolo était tout proche. C’était un refuge inaccessible pour les assaillants venus de la mer. La statue chargée sur une mule fut laissée à l’instinct de cette bête, pour que l’on pût connaître le lieu définitif de son séjour. La mule s’arrêta net, assure-t-on, sur la place même de la chapelle de Casamaccioli, en face de Calacuccia. C’est là que la statue réside encore. C’est là qu’elle est l’objet d’une vénération qui ne s’est jamais démentie depuis des siècles.
La statue de La Santa est en bois, ce qui semble être un signe certain d’antiquité. Elle mesure 1 m 12 de hauteur et elle tient l’Enfant-Jésus dans son bras gauche. Les archéologues savent bien qu’au XIIème siècle encore les Vierges tenaient l’Enfant-Jésus « en majesté », trônant sur les genoux de sa mère, comme sur le Trône de la Sagesse. Le fait qu’il est ici sur un bras indique une date postérieure au Xllème siècle. Cela n’empêche pas que la statue puisse être, comme l’affirme la tradition, du XVème siècle.
La fête de la Madone délia Stella est fixée comme celle de Notre Dame de Lavasina, au 8 septembre. Et elle est célébrée par une affluence magnifique de pèlerins venus de tous les points de la montagne.
(In plaquette de l’église)
Depuis des temps anciens, Casamaccioli est un lieu de pèlerinage ancien et tous les 8 septembre on y célèbre la Nativité de la Vierge.
La célébration du 8 septembre respecte un protocole très particulier et immuable car la messe se termine toujours par une grande procession menée par la confrérie du village qui porte la statue sur le champ de foire. La Santa du i Niolu est déposée par ses porteurs qui alors avancent en une ligne qui s’enroule sur elle-même en spirale pour se dérouler complètement arrivée au centre.
La Santa du i Niolu repart alors en procession pour retourner dans l’église du village.

Articles publiés dans cette rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois