Malintrat

Au Moyen Age, le village se développe autour d’une motte féodale et d’un château fort, aujourd’hui disparus
La seigneurie appartient jusqu’au 16ème siècle à la famille Aycelin de Montaigut, puis passe par mariage à la famille de Langeac. En 1728, cette dernière vend Malintrat à Denis Michel de Montboissier Beaufort-Canillac, marquis de Pont-du-Château qui le revend en 1758 à Philippe-Claude de Montboissier Beaufort-Canillac pour 590 000 livres.
Les emblèmes de ces trois familles sont donc repris sur le blason. Ce sont les
armoiries de Malintrat :

  • La tête de Lion : le Lion fut le symbole des familles Aycelin et Montboissier.
  • Le vair : le vair était les armes des Langeac.
  • La clef : la clef symbolise Saint Pierre saint patron de la paroisse.

En 1839, une partie de la commune est détachée pour former une nouvelle commune appelée Aulnat.

Eglise saint Pierre-aux-liens.

19ème, Néo-gothique.
L’église actuelle a été ouverte au public le 27 mars 1846.
Malgré son emplacement sur l’ancienne chapelle Notre-Dame du château de Malintrat, elle ne présente pas d’élément architectural pouvant témoigner du passé du village.
A l’intérieur, elle réunit un mobilier et une statuaire remarquables conférant à cette église une connotation de musée baroque du 19ème
Elle comprend une nef centrale et deux nefs collatérales.
La voûte et le retable de l’abside.

Dès l’entrée, le regard est attiré par le retable de l’abside dont l’ensemble du décor est dédié au récit imagé d’un épisode de la vie de Saint Pierre : prisonnier à Rome, Pierre, enchaîné, reçoit pendant la nuit, la visite d’un ange qui, après l’avoir libéré de ses liens, le guide avec succès vers la sortie de la prison.
A droite : Cette page de la vie du chef des apôtres, premier chef de l’Eglise du Christ est repris sur une bannière dédiée à Saint Pierre es (aux ou dans ses) liens.

Mobilier

  • Boiseries du chœur (18ème).

    A gauche : Libération de Pierre dans sa prison (le judas, un soldat, l’ange, Pierre).
    A droite : emblèmes de la Papauté : tiare et clés.
    « Tu es Pierre et sur cette Pierre, je bâtirai mon Eglise… Je te donnerai les clés du Royaume… »

  • Le maître-autel.
    Tabernacle à exposition et à degrés (bois sculpté)
  • De part et d’autre de l’autel : Statues d’anges thuriféraires du 18ème siècle (classé Monument Historique). Bois.
  • Voûte : au-dessus du maître-autel

A gauche : Saint Pierre dans un médaillon. Peinture.
A droite : Le Triangle : allégorie de la Trinité au centre d’une couronne de têtes d’angelots sculptées.

  • Dans le chœur : deux bustes-reliquaires aux visages d’une grande finesse.
    Saint Bénigne
  • De part et d’autre de l’entrée du chœur deux médaillons.
  • Statuaire :
    • Chapelle nord : dédiée au Sacré Cœur de Jésus.
      Le retable est orné de statues dont celle de Saint Blaise en bois peint et doré (15ème).

Les autres sont du 19ème.

Le retable. Saint Roch, Saint Saint Blaise, Saint Antoine, Saint Jean-Baptiste.

Saint Jean-Baptiste - Saint Antoine l’Egyptien.

    • Chapelle sud : dédiée à la Vierge Marie.

      Le Retable.
      A droite : Saint Joseph

      A gauche : Sainte Anne : Education de la Vierge.

      Vierge à l’Enfant debout : 14ème siècle (classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques). 163 cm. Bois polychrome.

      A gauche : Vierge de pitié. Pierre polychromée et dorée du 16ème.
      A droite : Reliquaire à l’effigie de Pierre en pontife.

      Lutrin en bois(1889), dû à Manaranche, sculpteur à Clermont-Ferrand (inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monument Historique)
      Chaire du 18ème siècle.

      Chaire d’une très grande simplicité. Sous l’abat-son deux angelots symétriques .
      La cuve est sculptée d’un curieux Tétramorphe.

      Luc, Pierre, Jean, Paul

Vitraux

(fin du 19ème siècle)
Dus au peintre verrier Chamrobert de Clermont-Ferrand.

Saint Jean-Baptiste et Saint Gilbert

Saint Verny et Sainte Madeleine.

Saint Joachim et Sainte Anne (et Marie). Parents de Marie.
Dans le chœur, au-dessus du retable :

A gauche : Saint Antoine, l’Egyptien.
A droite : Saint Pierre avec ses attributs : clés.

Dans la sacristie :

Sainte Madeleine myrhophore, Saint Antoine l’Egyptien, ermite.
Sainte Marguerite, Saint Blaise.
Brancard de procession.

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 26 janvier 2015
par  gs

Les Saints Roch de Malintrat

Les Saints Roch de Malintrat en l’église Saint Pierre aux Liens

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456