Auzat-La Combelle

Auzat la Combelle est une commune française située dans le département du Puy de Dôme, en région d’Auvergne. En 1998, la commune d’Auzat sur Allier a été rebaptisée Auzat la Combelle. Elle se compose de deux bourgs séparés par l’Allier : Auzat sur la rive droite et La Combelle sur la rive gauche.

Il ne reste du château Cocu (Moyen Age) que quelques vestiges (tour ronde et mur portant les restes d’une cheminée) sur le piton rocheux en allant vers le lieu-dit le Saut du Loup en direction du Breuil sur Couze.

Toponymie :
Une légende raconte qu’une bergère se serait sauvée sur ce piton en esquivant l’attaque d’un loup qui aurait sauté dans le vide emporté par son élan ; donnant ainsi le nom à ce lieu-dit.
Une autre explication plus plausible : Saut du loup viendrait de « saut de l’eau » en référence à la chute de l’Allier, du fait de l’ancienne barrière rocheuse à l’aplomb du pont sur l’Allier (la trace de l’exploitation de cette barrière est bien visible au tout début de la route d’Orsonnette, mais cela ne précise pas ce que pouvait être la hauteur de la chute).

Histoire
En plus des activités paysannes traditionnelles (culture, élevage), la commune a été le siège de l’extraction du charbon depuis la rive gauche (La Combelle). Ce charbon était d’excellente qualité mais difficile à exploiter (veines profondes de faible taille à couches fractionnées, en partie sous le lit de l’Allier). Cette activité a cessé dans les années 70 lors de la fermeture générale progressive des mines et houillères en France.

La Combelle

Au début du 20ème siècle, avant l’avènement des transports ferroviaires et routiers, Auzat sur Allier a été un port actif sur l’Allier pour l’activité minière de La Combelle : approvisionnement en bois provenant du Haut-Allier pour étayer les galeries et livraison en aval du charbon (vers Cournon d’Auvergne).
Il subsiste encore, dans Auzat bourg, une partie du bâtiment de la Batellerie d’Auzat avec l’ancre de marine sculptée dans la pierre. Une ancienne ancre a également été trouvée lors de l’extraction de gravier. Elle est exposée à la mairie.

Le site des Graves rassemble le Chevalement et la Chambre Chaude :

  • Le Chevalement (le premier fabriqué en métal)
  • La Chambre Chaude, construite en 1923, comprenait la « Salle des Pendus » dans la partie centrale, les effets personnels des mineurs étant suspendus en haut, montés et descendus au moyen d’une chaînette.

Une passerelle suspendue métallique traversait autrefois l’Allier pour relier les deux parties de la commune. Elle permettait le passage d’un chariot à cheval et celui des mineurs de la rive droite. Construite par les Houillères, elle est tombée en désuétude avec l’arrêt des exploitations minières. Faute de capacité financière suffisante pour entretenir cet ouvrage rouillé jusqu’à la corde et de peu d’usage, la commune l’a fait abattre dans les années 90. Seul le pont du Saut du Loup permet de traverser l’Allier dans la commune.

Auzat sur Allier

Auzat sur Allier garde le charme inhérent aux bourgs vignerons avec ses toits de tuiles rouges et son église Saint Géraud datant des 12ème et 14ème siècles,

Eglise Saint Géraud située dans le centre d’Auzat sur Allier


Edifice d’origine romane agrandi aux époques gothiques et modernes, inscrite aux Monuments Historiques.

Vierge de Pitié : Groupe sculpté : bois polychrome ; h=77 ; la=75 du XVIe siècle.

Statue : Vierge en majesté : bois marouflé, peint ; h=83 du 12e siècle.


La Vierge est assise sur un trône frustre avec dossier massif. Le siège possède 4 pieds, ceux de devant n’ont aucune mouluration et font corps avec la statue. Les pieds arrière, très grossiers, comportent une sorte de noeud entre 2 troncs de cône. Dans le dos de la statue, présence d’une niche rectangulaire. La Vierge est vêtue d’une robe verte et d’un corsage de même couleur, avec manches étroites. Un long voile rouge couvre la tête, les épaules et une partie des genoux. Le plissé est sommaire et sans style. Les deux pieds chaussés reposent symétriquement sur le socle incorporé à la statue. Le visage de la Vierge est très allongé, le nez légèrement retroussé, la bouche petite, les grands yeux sans expression. Un vague sourire sur les lèvres. Le voile est posé sur la tête, sans pli ou presque, sauf une légère indication à la hauteur des yeux. Deux mèches de cheveux régulièrement espacés apparaissent sous le rebord du voile. L’enfant Jésus, vêtu d’une longue robe est assis entre les genoux de sa mère. Il porte un livre et bénit de la main gauche. Sur la tête une calotte rouge. La Vierge ne touche pas son enfant, elle le protège de ses deux mains étendues.
(In www.patrimoine-de-france.org)

Tableau : Un moine cistercien agenouillé devant la Vierge : toile ; h=140 ; la=160 du XVIIe siècle par Georges Lallemant.

Il est fort probable que que cette toile vienne de l’ancienne abbaye cistercienne du Bouchet, abbaye toute proche de la commune d’Auzat sur Allier

Statue : Saint Verny (saint Vernier) : bois peint ; h=100 du XVIIIe siècle


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 5 mars 2014
par  gs

Le saint Roch d’Auzat-La Combelle

Le saint Roch d’Auzat sur Allier en l’église Saint-Géraud
technique : sculpture
désignation : statue : saint Roch
localisation : Auvergne ; Puy-de-Dôme ; Auzat-sur-Allier
édifice : église
dénomination : statue
matériaux : bois : polychrome
Dimensions : h = 95
iconographie : saint Roch (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois