Allanche

Située à 980 mètres d’altitude, Allanche est une commune de 984 habitants dans le département du Cantal en région Auvergne.

La ville d’Allanche se trouve située au pied des montagnes du Cézallier, sur le versant oriental d’un vallon étroit et peu profond, arrosé par la rivière Allanche qui passe au fond du faubourg et baigne les anciens murs.

A l’origine du nom on trouve probablement d’une part le mot Atlantia, dénomination tirée d’un os de la hanche de Jean Baptiste, qui aurait été conservé dans la localité, mais aussi Albantia, dénomination romaine qui signifie manteau de neige…

Place du Cézallier

Le monument de l’Estive sculpté dans le basalte (H. 2,00 m ; L. 1,40 m), une commande de l’association de l’Estive pour la race Salers en 1996 au sculpteur Jean Chauchard.


Le Cézallier
Le Cézallier, (soedzavèr en patois, ‘où est cultivé le seigle’) c’est la région élevée qui s’étend entre les Monts Dore au Nord, le Massif du Cantal et la Planèze de Saint-Flour au Sud, l’Alagnon à l’Est, à l’Ouest le plateau de l’Artense que sillonnent les affluents de la Dordogne. De larges surfaces de gneiss y dessinent une ample voûte que les laves recouvrent.
Le Signal du Luguet en est le point culminant à 1.555 m.

Eglise Saint Jean Baptiste

Eglise romane fortifiée

Transformée en forteresse au 15ème siècle, elle est le seul vestige du prieuré des Bénédictins de la Chaise-Dieu construit au 11ème siècle. C’est une des rares églises fortifiées de Haute-Auvergne.

Le portail d’entrée de taille modeste et décoré et porte ici des mâchicoulis. Pour les croyants le portail représente le ‘lien de pierre entre la terre des vivants et le royaume céleste’. La porte présente 4 panneaux sculptés en bois représentant un Christ et les vertus théologales : Foi, Espérance et Charité


A l’intérieur
On peut y admirer un magnifique retable (1640) qui a parfaitement traversé le temps, malgré les actes de vandalisme esthétiques du 19ème siècle.

  • Mobilier du 15ème siècle :
    • stalles avec leurs miséricordes,

technique : menuiseries
désignation : stalles
localisation : Auvergne ; Cantal ; Allanche
édifice : église Saint Jean Baptiste
dénomination : stalles
matériaux : bois : taillé
description : Ensemble de 29 stalles avec accotoirs et miséricordes sculptées. Deux panneaux sculptés à l’entrée représentent Saint Sébastien, à gauche et Saint Antoine, à droite. Style Renaissance, mais inspiration gothique.
dimensions : dimensions non prises
état : œuvre restaurée
siècle : 1er quart 16e siècle
protection MH : 1916/12/20 : classé au titre objet
propriété : propriété de l’Etat
type d’étude : liste objets classés MH
copyright : © Monuments historiques, 1993
date versement : 1993/07/23
référence : PM63000032
In www.patrimoine-de-france.org
    • Pietà,
    • Vierges à l’enfant,

      A gauche la Vierge de Tendresse ou déhanchée
      A droite, Vierge à l’enfant

    • Croix processionnelle,
    • Grandes torchères dans le chœur en bois polychrome…

Eglise de Chanet du 11ème

Elle est orientée du nord-est au sud-ouest. A l’origine, elle comportait seulement une nef à deux travées et une abside en hémicycle. Au 15ème ou au 16ème siècle, une chapelle fut ajoutée au nord tandis qu’au midi une chapelle et un porche s’accolaient à toute la longueur de la nef.
Construite selon la technique des burons, sans aucune pièce de bois, les voûtes sont constituées par un assemblage de pierres plates verticalement disposées qui travaillent comme des claveaux. Sur leurs reins, de la terre glaise a été foulée, et ce lit imperméable porte directement la toiture, de lourdes et larges lauzes.
L’église de Chanet a été abandonnée à son sort depuis 1842 et dans le petit cimetière repris par les herbes folles, la dernière inhumation a eu lieu en 1953.
La chapelle a servi de décor pour quelques scènes du film de Pierre Jolivet « Le frère du guerrier » (2002), dont l’histoire se déroule au 13ème siècle.


La salers à l’estive
« Celui qui n’a pas gardé étant enfant, un troupeau de vaches rouges dans un grand pré vert ne sait pas encore ce qu’est le vrai bonheur.
Le bruit doux des mufles qui tondent l’herbe épaisse, la clochette qui dit oui chaque fois, les longues ruminations et, par instant, le regard perdu vers un identique horizon, c’est cela le bonheur Arverne, la fraternité des prairies ».
(Dr Roger Géraud)

Articles publiés dans cette rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois