Tonnerre

Tonnerre est située dans le département de l’Yonne, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Toponymie
Du celte, Torn, d’une obscure divinité locale ou de Douros, « forteresse », ou encore de Dour, « lieu près du torrent ».
Connu à l’époque sous le nom de Tornodurum, « forteresse » pour les Lingons ; elle est le capitale du Pagus tornodorensis.

La Fosse Dionne

Lieu emblématique par son architecture, la couleur émeraude de ses aux et pour les légendes qu’elle nourrit. La Fosse Dionne était un lieu populaire de Tonnerre et perpétuellement animé.
La Fosse Dionne est une source vauclusienne alimentée de façon permanente par des infiltrations provenant des plateaux calcaires qui la surplombent et par le flux de plusieurs rivières. La vasque mesure 2,5 mètre de largeur et aboutit à une galerie dont le conduit se rétrécit rendant compliquée toute exploration. S’ajoutent à cela d’autres difficultés : fort courant, parois meubles, eaux troubles, parcours en « dent de scie » nécessitant de nombreux paliers de décompression. A ce jour, seuls 300 mètres de galerie ont été explorés. (In fiche signalétique de la Fosse).

Eglise Notre-Dame

A l’origne, simple oratoire d’une maison de pèlerin, elle devient, au fil du temps, l’église principale de Tonnerre.
Au XIe siècle, l’Hôtel-Dieu Notre-Dame, est une modeste maison accueillant des pèlerins de la route de Saint-Jacques. Elle est dotée d’une petite chapelle dédiée à Marie. Au cours des siècles, l’oratoire s’agrandit et gagne en importance ; il devient cure, paroisse puis doyenné. C’est aux XVIe et XVIIe siècles que le monument revêt le visage que nous lui connaissons avec sa haute tour surmontée des inscriptions « Jesus Maria Ave gracia » et des initiales « CHC » pour Charles-Henri de Clermont, comte de Tonnerre et grand mécène. (In fiche signalétique de l’église).

Une plaque de marbre noir garde souvenir du vœu à Saint-Roch invoqué contre ce fléau qui en 1632-1633 affligea la ville faisant 3500 morts.

Eglise Saint-Pierre

Le banc d’œuvre

Les éléments de ce banc d’œuvre datent du 18e siècle.
La paroisse est administrée par des fabriciens et des marguillers, ces derniers constituant la commission permanente de l’assemblée paroissiale. Parmi les fabriciens (entre 20 et 30), on trouve des officiers, des avocats, mais aussi des artisans (tailleurs de pierre, maçons, bouchers, boulangers, vignerons). Les marguillers au nombre de 4 sont des notables (essentiellement gros bourgeois) mais pas nécessairement des nobles.
Le dimanche, à l’issue de la grand-messe, les fabriciens et les marguillers s’assemblent à l’église, ces derniers occupant le banc d’œuvre. Ces assemblées discutaient de sujets variés : entretien de l’édifice et du mobilier, nomination du maître d’école et des chantres, fixation des tarifs de l’église (sépultures, mariages, baptêmes, salaire des sonneurs, location des bancs et des stalles), acceptation ou refus des dons et legs faits à l’église. On traite même des affaires vinicoles car Saint Pierre possède de nombreuses vignes. (In fiche signalétique de l’église)

L’orgue

Ce bel instrument, fabriqué en 1610, a été réalisé par trois artistes locaux, Jehan Ravary, Jehan Roy et Jehan Sourt. La charpenterie et le buffet sont remarquables.
Au sommet du buffet, l’ange du jugement dernier souffle dans sa trompette. A ses côtés, Saint Pierre et Saint Paul sont reconnaissables par la clef et le glaive. A leurs pieds, sculptés en bas-relief, sont représentés trois blasons. A gauche, les armes de la famille Clermont-Tonnerre composées de deux clefs posées en sautoir. Au centre, trois fleurs de lys pour les armes de France. A droite figure l’aigle du pape Innocent XI.
Les six dates inscrites dans des cartouches récapitulent les étapes importantes de la vie de cet instrument : fabrication, restauration, déplacement. Cet orgue est soutenu par deux piliers cannelés renforcés par de curieuses cariatides. Ces personnages sont composés d*une tête d’homme moustachu sur un buste de femme ailé terminé par une queue de lion fouettante et des pattes griffues.
Situé initialement au bas de la nef, il a été déplacé en 1847 au fond de la nef, face au maître autel. Dans cette nouvelle disposition, il masque l’emplacement du portail roman du 12e siècle fondu dans l’appareil du mur ouest. [In fiche signalétque de l’église)

La chaire à prêcher

Cette chaire à prêcher est l’œuvre d’un artisan menuisier et sculpteur de Tonnerre, paroissien et marguiller de l’Eglise Saint Pierre où il sera inhumé, Jean Nicole (1680 ou 1691 - 1742). Commandée avec beaucoup de précision dans le détail par les fabriciens de Saint-Pierre en décembre 1712, achevée en un temps record vers la fin de 1713, elle a coûté 100 livres et 15 feuillettes de vin à la Paroisse.
Sa partie haute est d’un bon et honnête travail, les éléments de décoration des pilastres et des consoles - feuilles de vigne et grappes de raisin - possèdent une belle élégance. Mais ce sont les panneaux de la tribune qui en constituent les pièces maîtresses. Traités en bas-reliefs et taillés dans la masse de planches de chêne, ils représentent les 4 évangélistes avec leurs attributs traditionnels (de droite à gauche) : Saint Jean et l’aigle, Saint Marc et le lion, Saint Matthieu et l’ange, Saint Luc et le bœuf. (In fiche signalétique de l’église)

Détails de la cuve
Verrière de Saint-Paul ; Grisaille, 2e quart XVIe siècle

Vitrail 01 Lors du martyr d’Etienne par lapidation, Paul est là « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. »
Actes 7,59-60
Vitrail 02 La conversion de Paul, sur le chemin de Damas « Seigneur que voulez-vous que je fasse ? »
Actes 9,6
Vitrail 03 La présentation de Paul aux apôtres, par Barnabé « Alors Barnabé le prit avec lui et le présenta aux Apôtres ; il leur raconta comment, sur le chemin, Saul avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé »
Actes 9,27
Vitrail 04 La prédication (stérile) de Paul à Athènes « En effet, en me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription : uAu dieu inconnu.” Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer.
Actes 17,23
Vitrail 05 La défense de Paul devant les autorités Mais je le déclare devant toi : c’est selon le Chemin du Seigneur - ce qu’ils désignent comme un groupe - que je rends un culte au Dieu de nos pères ; je crois à tout ce qu’il y a dans la Loi et à tout ce qui est écrit dans les prophètes ;
Actes 24,14
Vitrail 06 Paul, citoyen romain, est envoyé à Rome pour son jugement « Alors, après avoir conféré avec son conseil, Festus déclara : « Tu en as appelé à l’empereur, tu iras devant l’empereur. »
Actes 25,12
Vitrail 07 Paul part en bateau, chargé de chaînes Paul chargé de chaînes s’embarque pour Rome Actes 27
Vitrail 08 Une guérison par Paul, de passage sur l’île de Malte Or son père était au lit, atteint de Fièvre et de dysenterie. Paul est allé le voir, il a prié, lui a imposé les mains et lui a rendu la santé.
Actes 28,08
Vitrail 09 La mort de Paul par décapitation La mort de St Paul, décapité.
[In fiche signalétique du vitrail)

Verrière de Saint-Pierre ; Grisaille, 2e quart XVIe siècle

Vitrail 01 Appel de Pierre par Jésus « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent »
(Marc 1,17-18)
Vitrail 02 l’ultime pêche miraculeuse, après la résurrection " « il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau » (Jean 21,7)
Vitrail 03 la confiance renouvelée de Jésus à Pierre, après le reniement « Sois le pasteur de mes brebis. »
(Jean 21,16-17)
Vitrail 04 1 prédication de Pierre à Jérusalem
« Vous, Juifs, et vous tous qui résidez à Jérusalem, sachez bien ceci, prêtez l’oreille à mes paroles.
(Actes 2,14)
Vitrail 05 Pierre en prison sort miraculeusement « Et voici que survint l’ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. Il réveilla Pierre en le frappant au côté et dit : « Lève-toi vite. »
(Actes 12,7)
Vitrail 06 Déjà rencontré à Jérusalem, Simon le magicien est défait par Pierre, à Rome
« Pierre affronte et gagne contre Simon le magicien »
Const apostolique 6,9
Vitrail 07 Pour connaître le martyr, rappel de la Parole de Jésus *« c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
(Jean 21,18)
Vitrail 08 Pierre, chef de l’Eglise, « premier pape » Pierre entouré des 4 évangélistes.
(In fiche signalétique du vitrail)


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 25 août 2020
par  gs

Le saint Roch de Tonnerre (Yonne)

Le saint Roch de Tonnerre en l’église Saint-Pierre

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Météo Cournon d’Auvergne

dimanche 7 juin

Météo Cournon-d’Auvergne Météo aujourd’hui Cournon-d’Auvergne