La Couarde sur Mer

Eglise de l’Assomption

Au fronton de l’église « Liberté - Egalité - Fraternité »


Eglise de La Couarde sur Mer
Notre Dame de l’Annonciation
Historique


Que sait-on sur les origines de la Couarde ?
Peu de choses en vérité, si ce n’est qu’il existait, pense-t-on à cet endroit, dès le XIe siècle un hameau de sauniers et de pêcheurs. Plus tard, d’après Jourdan, mention est faite de cette agglomération en 1394. D’après lui toujours, une chapelle existait en 1476, peut-être s’agit-il de celle qui aurait été détruite en 1574. Reconstruite au début du XVIIe siècle la nouvelle chapelle qui comprenait un chœur éclairé par trois fenêtres, des piliers dans la nef, une petite sacristie à côté du grand autel, tomba en ruines vers 1740.
La population toute entière se mobilisa pour la construction d’une nouvelle église ; là chacun, selon ses aptitudes et l’élan de son cœur, se fit pour les besoins de la cause, qui maçon, qui charpentier. Elle fut bientôt reconstruite. C’était un édifice plus vaste que l’église actuelle comprenant d’ouest en est, un vestibule suivi d’une nef longue de trente-deux mètres. L’ensemble était voûté et la façade large d’environ dix mètres percée d’un portail, surmonté d’un clocher mur à une baie.
Pendant la première moitié du XIXe siècle, l’édifice se dégrada ; le 7 juin 1850 une partie de la toiture s’effondra L’église fut étayée de partout et fermée au culte en juin 1857.
De 1857 à 1867, les offices furent célébrés dans un chai aménagé en chapelle au numéro 70 de la grande Rue. A l’entrée, on y plaça une croix en pierre blanche d’environ un mètre vingt de haut.
Cette chapelle est mentionnée dans plusieurs écrits sous l’appellation d’église provisoire.
Après l’ajournement de plusieurs projets, le 11 avril 1865 fut donné sur l’emplacement de l’ancien édifice, le premier coup de pioche des fondations de notre église actuelle.
Les travaux durèrent deux ans. Cela coûta sous toutes formes à la commune soixante-dix mille francs payables en 15 ans.
L’abbé Boulineau, curé de la paroisse pendant trente-deux ans, y célébra la première messe le jour de Noël 1867 alors que l’aménagement intérieur n’était pas terminé. La cloche hissée dans la flèche quatre jours plus tard pouvait à nouveau appeler les fidèles à la prière.
L’abbé Boulineau pouvait à cette époque compter sur une chorale, deux chantres, un suisse, un sacristain, douze enfants de chœur dont six titulaires.
La fête patronale principale était la fête de l’Annonciation célébrée le premier dimanche libre après le Quasimodo. Saint-Roch était également patron du lieu et cela depuis fort longtemps, sa fête se célébrait le dimanche suivant l’Assomption.
La maxime « Liberté - Egalité - Fraternité » fut gravée au fronton de cette église pour l’anniversaire du premier centenaire de la Révolution de 1789.
(In signalétique de l’église)

  • Chapelles latérales
  • Mobilier
    • ex-voto dans l’allée centrale
    • Bancs
    • Vitraux
    • Statuaire

Rues du village

A la pointe de l’Ile de Ré

Le phare des Baleines

A la pointe ouest de l’Ile de Ré, le phare tire son nom au fait que beaucoup de baleines sont venues s’échouer à cet endroit.

La plage de Trousse-Chemise

Sur la commune des Portes s’étirent les plages les plus recherchées de l’îIe.
Le petit bois de la plage de Trousse-Chemise a inspiré Charles Aznavour.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 4 juin 2014
par  gs

Le saint Roch de La Couarde sur Mer

Le saint Roch de La Couarde sur Mer en l’église de l’Assomption
technique : sculpture
désignation : statue : Saint Roch en pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle
localisation : Poitou-Charentes ; Charente-Maritime ; La Couarde-sur-Mer
édifice : église Notre-Dame-de-l’Annonciation (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois