Apchon

Situé sur une table basaltique à 1119 m d’altitude, le château d’Apchon domine le village et les gorges de la petite Rue.
Deux éperons encadrent le rocher portant les vestiges du château : le Neck du Chalat (1132 m) et le Neck de Grosmont.

Église Saint Blaise : Gothique composite

Elle succède à un lieu de culte plus ancien, comme l’atteste la découverte, en 1823, de sarcophages à logette céphalique, utilisés depuis l’époque carolingienne jusqu’à la période romane.

L’église devient paroissiale après 1539, à l’issue du démembrement de la paroisse de Saint-Hippolyte.

Elle a été reconstruite aux 15ème et 16ème siècles.

A l’extérieur

Le porche à deux étages est voûté d’ogives. On y pénètre sous une arcature plein cintre supportant le clocher carré à deux étages surmonté d’une flèche octogonale et percé de huit baies.

La porte (16ème) comporte des voussures surbaissées formées de deux tores et de deux gorges reposant sur des bases prismatiques.

A l’intérieur

Le chevet (début du 12ème) est vouté en cul-de-four évasé. Il est éclairé par une baie latérale romane pratiquée dans le mur.

Le chœur (vraisemblablement d’époque romane) devait, à l’origine, constituer la chapelle du château.
Les quatre chapelles latérales voûtées en berceau sont éclairées par des baies ogivales.

La nef et les quatre chapelles datent du 15ème siècle.

Mobilier

  • Quatre retables en bois doré dont le plus grand, le « retable majeur », a dû être exécuté par le maître doreur Noël Verdier, natif d’Apchon

    Le retable du maître-autel (1710), sculpté en plein bois. Les feuillages, d’une étonnante vigueur, se détachent avec une parfaite netteté et la coquille n’est pas encore déformée.
    Au centre, l’artisan a représenté l’Annonciation.
    De chaque côté, des colonnes torses, surmontées de chapiteaux corinthiens ornés de feuillages, de pampres et de grappes de raisin, supportent un entablement décoré au centre d’une arcature plein cintre.
    Au-dessus, dans un édicule, Dieu le Père qui tient dans sa main gauche le globe terrestre surmonté d’une croix.
    A droite et à gauche, dans deux cartouches supportés par des anges et surmontés d’une fleur de lys, s’inscrit la maxime : "Approchez-vous de Dieu par la pénitence, il s’approchera de vous par sa miséricorde".

  • Dans les chapelles latérales :

    A droite, la « Fuite en Egypte ».

Cet ensemble, dont le travail extraordinaire d’harmonie et de beauté, a défié le temps fut restauré par les Beaux-Arts en 1974/75.

  • Les statues
    • Vierge à l’enfant (15ème). Injustement nommée Vierge noire (à cause de sa couleur), cette statue de bronze est rare par sa dimension (1,05 m).
    • Saint Roch et Saint Eloi sont des statues polychromes du 17ème siècle.

Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 25 août 2011
par  gs

Les Saints Roch d’Apchon

Les Saints Roch d’Apchon en l’église Saint Blaise Bois polychrome du 17° siècle

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois