Epinay sous Sénart

Epinay sous Sénart est une commune française située à vingt-deux kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne en région Île de France.
En bordure de la vaste forêt domaniale de Sénart, Epinay est traversé par la rivière de l’Yerres.
Dès le VIIe siècle, des terrains sont essartés gagnés sur la forêt et au XIIe siècle, Epinay est une seigneurie importante des Génovéfains jusqu’en 1738, date à laquelle, ils perdent leurs droits féodaux.
En 1756, Jean Paris, marquis de Brunoy, afferme pour 99 ans le terrier de la seigneurie d’Épinay puis le bail est continué, en 1774, par le nouveau marquis de Brunoy, Monsieur, frère du roi, futur Louis XVIII.

Toponymie
Epinay vient du latin spina, épine.
D’abord connue sous le nom de Spinolium en 637, puis de Espinolium en 1298, elle s’appellera Espinoletum Sae Genovefae au XIIIe siècle puis encore Epiney.
La commune fut créée en 1793 sous le nom d’Épinay sous Sénart.


La forêt de Sénart
Au IXe siècle, la forêt de Sénart joignait la forêt de Fontainebleau et se rattachait aux bois de Vincennes.
Proche de Paris, la forêt est, très tôt, convoitée par les rois de France et depuis Philippe le Bel en 1314 jusqu’à la Révolution, elle fait partie du domaine royal.
Saint Louis y aurait créé l’Ermitage Notre-Dame de Consolation et Louis XIV y fait aménager des routes forestières rectilignes et des carrefours en étoile, pour y chasser à courre le loup et le cerf.
Louis XVI qui pratiquait aussi la chasse à tir y fait établir des faisanderies.

Pour la petite histoire
On raconte que c’est en forêt de Sénart que, lors d’une chasse royale, Louis XV rencontra Mme Lenormand d’Étiolles (Jeanne Poisson) qui deviendra la marquise de Pompadour.

L’Hôtel de Ville

Cette demeure de style Louis XIII date de 1891 et fut construite par Eugène Ritt.
Après bien des péripéties, le château tombe en ruine et c’est la municipalité qui rachète les biens le 26 septembre 1967 pour y transférer la nouvelle mairie.

Hommage à Jacques Anquetil

Sur le rond-pont Jacques Anquetil, une sculpture en bronze de l’artiste essonnien Alex Garcia inaugurée le 23 septembre 1989 et baptisée « la bicyclette ».

Eglise Saint Damien de Veuster

L’église primitive, vétuste, est démolie en 1821 et la communauté religieuse d’Epinay devient dépendante de la paroisse de Brunoy.
Dédiée au père Damien de Veuster (1840-1889), apôtre des lépreux missionnaire en Océanie, cette église a été construite dans le cadre des opérations d’urbanisme et de construction du Val d’Yerres commencée en 1960.
Perdu dans la grisaille des commerces du centre-ville, juste une discrète croix grise plaquée sur la façade indique la présence de ce lieu de culte.
La nouvelle église d’Epinay est été consacrée le 19 décembre 1971, Mgr Bescond, évêque de Versailles.

  • Reliquaire

    Le reliquaire contient un morceau de la chasuble de Saint Damien de Veuster


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 3 septembre 2016
par  gs

Le Saint Roch d’Epinay sous Sénart

Le Saint Roch d’Epinay sous Sénart en l’église Damien de Veuster
A l’origine, cette œuvre figurait dans la petite église Sainte-Croix à Quincy sous Sénart. Elle avait été offerte, sous le second Empire, par Napoléon III et l’impératrice Eugénie. Retirée du chœur de Sainte-Croix en 1967, elle est (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois