Pompignan

Les Cévennes

Les Cévennes demeurent un dur et beau pays de la liberté. Pour cultiver vignes, oliviers, châtaigniers, mûriers… le Cévenol a construit, façonné et sculpté ces paysages tout en conjuguant harmonieusement l’eau et la pierre.
Les drailles, voies ancestrales de transhumance, font aujourd’hui le bonheur des randonneurs qui découvrent un patrimoine riche et diversifié.
Ici, le châtaignier, « l’arbre à pain », le mûrier, « l’arbre d’or », sont témoins de l’époque prospère de la soi.

Pompignan

Situé à l’écart des grands axes routiers, au milieu d’une vaste plaine cultivée, Pompignan est célèbre pour sa pierre calcaire dure qui pourrait s’apparenter à du marbre.

Autrefois très boisé, le plateau de la Masselle est aujourd’hui recouvert de garrigues.

Église Saint-Saturnin

Style Néo-roman

L’Église monumentale, expression de l’utilisation de la pierre de Pompignan, comporte de nombreuses marques de bâtisseurs et poinçons de tailleurs de pierre et maçons.
Le portail : le seul en France à être surmonté de la devise républicaine.
Après la révolution, l’église fut réquisitionnée pour servir de mairie. Lorsqu’elle fut rendue aux catholiques, ceux-ci laissèrent l’inscription dans ce pays majoritairement protestant.

L’Hermitage de Notre Dame de Monnier

Sa fondation remonte au Moyen Age.
Une tradition locale nous assure qu’elle serait contemporaine de la fondation des sanctuaires de N.-D. de Prime-Combe et de N.-D. du Suc.

Un ermitage existait sur le petit plateau situé au sommet du massif boisé de Monnier, dès avant les guerres religieuses du XVIe siècle.

La chapelle était dédiée à Notre-Dame de Moynas, Saint Pancrace et Saint Jean. On ignore les raisons de cette triple dédicace. Mais dans l’appellation « Notre-Dame de Moynas », on décèle le vocable actuel Notre-Dame de Monnier.
Le nom donné à la Madone tire sans aucun doute son origine du fait que des religieux, des « moines », habitaient l’Ermitage et y accueillaient les pèlerins. On y venait, dit-on, de Pompignan, de Montoulieu, de Saint-Hippolyte du Fort, de La Cadière, de Ferrières, de Ganges, de Saint-Bauzille de Putois, de Saint-Martin de Londres, de Saint-Jean de Fos, d’Aniane, de Sain-Guilhem le désert.

Il y aurait eu un moment jusqu’à neuf novices à Monnier.

La guerre des Camisards a marqué la région et plus particulièrement Pompignan.
Les pèlerinages à Monnier furent interrompus.

Délaissé mais conservant l’attachement de ses paroissiens, l’ermitage de Notre-Dame de Monnier retrouva au milieu du XXe siècle un regain d’intérêt. Les pompignais participèrent à plusieurs campagne de rénovation.
Aujourd’hui la chapelle est là, accueillante aux promeneurs.


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 24 août 2018
par  gs

Le saint Roch de Pompignan

Le saint Roch de Pompignan en l’église Saint-Saturnin

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Météo Vertaizon

dimanche 9 décembre

Météo Vertaizon Vertaizon France climat