Opme

Du haut de son belvédère, Opme, domine la plaine de la Limagne.
Bâtie sur un ancien oppidum gallo-romain (on y voit l’origine de son nom), depuis la nuit des temps, Opme a toujours gardé le col où passait la voie romaine qui conduisait de Clermont Ferrand au Puy en Velay.
Son château est couronné d’un donjon carré du haut duquel on embrasse d’un coup d’œil circulaire, d’innombrables buttes et collines pourvues elles aussi de tours de guet.

  • La forteresse du 12ème siècle et son donjon.
  • Le jardin : Inspiré de la Renaissance italienne.
    • Jardin d’agrément (Contre-haut 1693)
    • Jardin potager (Contre-bas)
    • Fontaine renaissance (1617) attribuée à Androuet du Cerceau

Oratoire Notre Dame de Saint Lazare

Plusieurs indices permettent de penser que la destination originelle de ce lieu fut celle d’un petit sanctuaire. Depuis, le temps a évidemment fait son œuvre destructrice mais quelques éléments encore en place représentaient une raison suffisamment stimulante pour revisiter ce lieu afin de lui redonner sa vocation première ou du moins supposée telle. Ceci fut réalisé entre 2000 et 2004.

  • A l’intérieur (Quelques belles surprises)
    • A gauche, Education de la vierge en bois et ivoire
    • A droite, Le vitrail est une création moderne originale composé autour de fragments des 13ème et 15ème siècles, provenant par un caprice de l’histoire, de l’un des plus illustres sanctuaires de la chrétienté, la cathédrale de Reims (guerre de 1939-1945).
    • Triptyque : Le décor d’inspiration baroque est du à Eric Domalain, artiste local mais au talent reconnu et apprécié au-delà des frontières régionales.
      La statue de Notre Dame de Saint Lazare est une œuvre contemporaine (1977) inspirée des Vierges noires auvergnate de l’époque romane, œuvre de M. Claude Houlier (propriétaire du château de Busséol)
      Le tableau à trois volets en ogive est une peinture à l’huile originale réalisées dans les premières années du 21ème siècle par M. Philippe Durin, et composée spécialement pour servir d’écrin à la statue de la Vierge noire en terre cuite.
  • A l’extérieur

Accolée au château, l’ancienne chapelle, est devenue église paroissiale.

    • A gauche, la chapelle et le cimetière.
    • A droite, le chœur roman.
  • Porte de la chapelle du 12ème siècle.
    Détail
  • Mobilier :
    • A gauche, Saint Avit ou Avy, Auvergnat d’origine, se fit solitaire dans le Perche avec Saint Calais.
    • A droite, Sainte Marguerite et la Tarasque dont elle délivra Tarascon.
    • A gauche, Saint Barthélemy.
    • A droite, Saint Roch.


Pour la petite histoire :
De juin 1940 à septembre 1941, le Maréchal de Lattre de Tassigny a séjourné à Opme dans le château qu’il avait réquisitionné pour diriger la fondation de sa première Ecole des Cadres, d’officiers et sous officiers, en vue de la préparation de la future Première Armée (Rhin et Danube).


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 8 mai 2011
par  gs

Le Saint Roch d’Opme

Le Saint Roch d’Opme en la chapelle du château

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456