Falaise

Falaise se trouve en Normandie dans le sud du département du Calvados.

Toponymie
Le lieu est attesté sous la forme Falesia en 1066 qui désigne l’éperon rocheux qui domine la cité.
Il s’agit d’un emprunt au germanique falisa, « rocher » et le terme est par ailleurs attesté en latin médiéval du nord sous la forme falisia au 10ème siècle.

Histoire
La ville est habitée dès le 9ème siècle.
Capitale du duché de Normandie sous le règne de Robert le Magnifique, c’est dans cette ville que naquit Guillaume le Conquérant dit le Bâtard, vers 1027-1028 (couronné Roi d’Angletere à Westminster le 25 décembre de l’an 1066).
Le traité de Falaise y est signé en 1174 sous le règne de Henri II Plantagenêt..
Philippe Auguste soumet Falaise en 1204 qui se rend sans combattre. La forteresse était commandée par le mercenaire Lupicaire qui change de camp et se joint aux troupes du roi de France.
Après l’intégration de la Normandie au domaine royal en 1204 et jusqu’au début du 14ème siècle, Falaise est le siège des sessions judiciaires de l’Echiquier.
En 1590, à la fin des guerres de religion, Henri IV prend la ville.
En 1790, l’Assemblée constituante organise la France en départements et baptise le Calvados du nom d’un rocher qui guide les marins au large d’Arromanches mais les habitants de Falaise élisent des maires montagnards, qui refusent de se joindre à l’insurrection fédéraliste.

La bataille de la poche de Falaise se déroule en août 1944 et la ville, déjà fortement touchée le 7 juin par les bombardements stratégiques alliés de l’opération Overlord, subit de nouvelles destructions.

L’église de la Sainte Trinité


L’église de la Sainte Trinité, bâtie vers 840 au pied du château qui la protège, est la paroisse la plus ancienne de Falaise
Malmenée par les sièges de 1204 (rattachement de la Normandie au royaume de France) et de 1417 (occupation anglaise de la guerre de Cent Ans) ainsi que par les bombardements de 1944, elle est composée de parties dont les périodes de construction s’étalent du XIIIe siècle au XVIe siècle.
Sur un plan en croix latine hérité de l’édifice roman s’élèvent ainsi un transept du XIIe siècle, une nef gothique du XVe siècle, un chœur et un portail du XVIe siècle.
Le chœur agrandi de 1510 à 1540 présente un décor d’une grande richesse caractéristique du style « gothique flamboyant ». D’un niveau plus haut que la nef, il comporte une abside et un déambulatoire.
Ce chœur est aujourd’hui couvert d’une magnifique voûte en châtaigneraie.
Détail invisible depuis l’intérieur, le déambulatoire «  enjambe  » la ruelle située en contrebas créant ainsi la rue dite «  de dessous l’arche  ».
Le porche occidental de 1484 dont la forme rappelle celle d’une proue de navire est encore visible de l’extérieur. Condamné puis réaffecté en baptistère au XVIe siècle, il a été remplacé par un porche style «  Renaissance  », daté de 1545, dont la forme en arc de triomphe s’inspire des modèles antiques.
(In fiche signalétique de l’église)

Copie de l’Inscription
L’an de grâce mil cinq cent dix
Fut par omosne et charité
Commencé ce chaceau jadis
En l’honneur de la Trinité
Et tous les sains du Paradis
Des bienfaits Dieu aye merci !
Et leur veille à tos pardonner
Et enfin sa Gloire donner
(In fiche de l’église)

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 21 avril 2014
par  gs

Le Saint Roch de Falaise

Le Saint Roch de Falaise en l’église de la Sainte Trinité

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois