La cathédrale Notre Dame d’Amiens

De tous les édifices gothiques de France, la cathédrale Notre-Dame d’Amiens est un des plus curieux pour la grandeur de ses proportions et la richesse de ses ornements, l’élégance et l’unité de style qui règnent dans l’ensemble et les détails ; on admire surtout la rectitude de son plan, la magnificence de son ensemble, la perspective majestueuse de ses larges percées, et l’heureuse harmonie de ses lignes. Ce monument peut être regardé comme un des chefs-d’œuvre de l’architecture du Moyen Age.
Ses fondements furent jetés en l’année 1220, sous le règne de Philippe-Auguste, et cette superbe basilique fut achevée en 1288.
Face à nous de gauche à droite, le portail Saint Firmin, le portail central Beau Dieu avec les sculptures représentant le jugement dernier, le portail Mère Dieu.

  • La nef
  • Chapelle Saint Sébastien (1339) ou du Pilier Vert.
    • Au sommet du retable, statue de Saint Sébastien accompagné de la Justice et de la Paix.
    • Statues : Saint Roch et Saint Louis.
    • Balustrade de marbre noir à balustres en cuivre.
    • Au centre, peinture sur toile ’Crucifixion’, œuvre attribuée au peintre flamand Guillaume Hergosse, 18ème siècle.
  • Le Labyrinthe
    Long de 234 m, le labyrinthe servait de parcours initiatique aux fidèles qui cheminaient sur la bande noire. Sur la pierre centrale, figurent les noms des bâtisseurs.
    A l’origine, c’était le nom du palais du roi Minos de Crête, où était enfermé le Minotaure, et d’où Thésée ne put sortir que grâce au fil d’Ariane.
    On l’appelle aussi Chemin de Jérusalem car au centre se trouve la pierre gravée au nom de l’architecte (symbole du temple de Jérusalem). Il rappelle aussi un système défensif puisque Thésée enfermée à l’intérieur ne doit son salut qu’au fil d’Ariane. On l’appelle aussi labyrinthe de Salomon, image de l’œuvre à accomplir. Et probablement d’autres interprétations intellectuelles ou spirituelles voire ésotériques !
  • Détail du haut-relief de Saint Jean Baptiste
    Hériodade goute le fruit de sa Vengeance, elle plante la pointe de son stylet dans le crâne de Jean.
  • Détail de la partie gauche du Portail Saint Firmin :
    De gauche à droite
    • Saint Honoré, évêque d’Amiens
    • Un ange thuriféraire
    • Saint Ache (martyr)
    • Saint Acheul (martyr)
    • Un ange déroulant une banderole
    • Saint Ulphe
    • (Saint Ache et Saint Acheul se nomment les ‘céphalophores’ qui signifie ‘porteur de tête’ en grec. Il désigne des personnages qui ont été décapités mais continuent de vivre, se relève, prennent leur tête entre leurs mains et se dirigent vers l’endroit où il désirent être inhumés.
  • Détail du zodiaque
    Soubassement droit du portail central : les travaux du printemps.
    • Sous le signe du Bélier, les travaux au grand air reprennent (mars-avril), et d’abord les travaux de la vigne.
    • Le signe du Taureau est mis en correspondance avec la chasse au faucon (avril-mai).
JPEG - 88.9 ko
Le regard d’Auguste Rodin
en 1914


(Clic sur le document ci-contre)
(Puis clic sur le coin des pages)

  • Les illuminations de la cathédrale Notre Dame d’Amiens
    Rendent à merveille la splendeur et les teintes d’une palette de couleurs vives et éclatantes, si émouvantes. Le génie du Moyen Age aimait les bleus, les rouges et les ors. Une magie de lumières opérées par la société Skertzò, restituant les polychromies médiévales retrouvées par les scientifiques lors du chantier de restauration des portails de l’édifice

Documents joints

Flash - 211.9 ko

Articles publiés dans cette rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois