Tinlhat

Au cœur de l’Auvergne, Tinlhat est situé près de Billom à 20 mn de Clermont-Ferrand.
Perchée sur l’une des deux collines des Turlurons qui la dominent, la ruine d’un ancien hospice peut être visitée.
En face, sur l’autre colline, Notre-Dame de la Salette veille sur Billom et Tinlhat.

Tinlhat fait partie de la Paroisse Saint Martin des Marches du Livradois.

Eglise Saint Amand

De style composite, l’église romane, édifiée par les Bénédictins de l’abbaye de Manglieu a été remaniée au cours des siècles.

  • Extérieur

Partie la plus ancienne

A gauche, murs gouttereaux sud et clocher (restaurés).
A droite, chevet hémisphérique et clocher : ouvertures plein cintre surmontées de sourcils ; contreforts qui rappellent l’origine romane.

Partie la plus récente

A gauche, entrée principale (ouest).
Au centre, une volée de marches conduit à l’entrée fermée par une porte cloutée plus ancienne que le parement du portail en pierre de Volvic.
L’archivolte est en plein cintre rappelant le style roman.
A droite, un oculus quadrilobé donne jour à l’entrée.

  • Intérieur

Une nef unique nous conduit de l’entrée au chœur. Pas de bas-côtés mais deux chapelles consacrées l’une à la Vierge Marie, l’autre au Sacré-Cœur de Jésus.

A gauche, l’entrée.
A droite, le chœur : l’arrondi de la voûte, et des ouvertures à larges ébrasements rappellent l’époque romane.

    • Le chœur.

      Le maître-autel en bois est surmonté d’un dais sculpté qui abrite une Vierge romane.
      Derrière l’autel un vitrail présente l’Immaculée Conception.
      Vitrail conçu par l’atelier Champrobert de Clermont-Ferrand s’inspirant du verset 12 de l’Apocalypse : « Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. » et de la prophétie contenue dans la bible « Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre sa descendance et la sienne. Celle-ci t’écrasera la tête et tu l’atteindras au talon » (Gn 3,15).

      Le tombeau de l’autel présente le Christ encadré par le Tétramorphe

      De part et d’autre de l’autel deux anges adorateurs.

    • La statuaire

Dans le chœur

A gauche, Saint Amand patron de l’église.
Au centre, Saint Blaise.
A droite, Saint Jean l’Evangéliste.

A gauche, Saint Verny.
A droite, Merci pour l’offrande.

Dans la chapelle de la Vierge, plusieurs statues à l’effigie de Marie.
Sur le tabernacle, l’Immaculée Conception (voir vitrail du chœur).

A gauche, l’Immaculée Conception.
A droite, Notre-Dame de Pitié.

Généalogie de Jésus

Marie couronnée tient sur le bras son enfant Jésus. Elle même se tient debout sur le bras de sa mère Anne.
Anne tient un livre assez volumineux rappelant que c’est elle qui assura l’éducation de Marie.

Notre-Dame de La Salette est le nom sous lequel les fidèles catholiques désignent la Vierge Marie en tant qu’apparue à deux enfants le 19 septembre 1846 en haut du village de La Salette-Fallavaux, près de Corps (Isère).
Notre-Dame de Montligeon, église de Tinlhat.

La Vierge Marie présente Jésus enfant, symbolisant ainsi la vie éternelle. A ses pieds, deux personnages féminins se ressemblent. L’une, suppliante, assise dans les flammes purificatrice du Purgatoire, échange un regard plein de confiance avec la Vierge Marie qui lui tend la main en signe d’intercession. L’autre, les mains sur la poitrine, expression d’action de grâce, repose sur la nuée et reçoit des mains de l’Enfant-Jésus la couronne des élus. Ces deux femmes ne sont en fait qu’une âme dans différentes étapes de sa vie posthume.


Notre-Dame de Montligeon à la Chapelle-Montligeon
L’histoire de la Basilique Notre-Dame de Montligeon est intimement liée à la personnalité de l’abbé Paul Buguet (1843-1918), fondateur de « l’Œuvre Expiatoire pour la délivrance des âmes délaissées du Purgatoire ».
La basilique est consacrée le 28 août 1928 et placée sous la protection de Notre-Dame Libératrice.
Le lendemain, le Pape Pie XI lui confère le titre de basilique mineure.
La statue Notre-Dame de Montligeon, qui surplombe le maître-autel, est l’œuvre du sculpteur italien Giulio Tadolini. Installée en 1919, elle mesure 3,7 mètres et pèse 13 tonnes.
Le 19 septembre 1935, les statues de la Vierge et de l’Enfant-Jésus ont été solennellement couronnées par le Cardinal Verdier. Les diadèmes, œuvres de l’orfèvre Jourdain, ont été réalisés grâce à la générosité des pèlerins qui ont offert leurs alliances, bagues colliers et bijoux.

Notre-Dame de la Petite Prade
Une vierge romane, placée sur le maitre-autel provient de l’ancienne église de la Petite Prade qui fut saccagée et brûlée à la révolution.

Deux statues de Saint Joseph qui le montrent accompagnant l’Enfant-Jésus à deux étapes de sa vie :
A gauche, la plus courante : Joseph tient Jésus sur le bras.
A droite, plus rare : Joseph donne la main à Jésus qui tient une tablette (?). On remarque le regard attendri de Joseph.


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 11 juin 2015
par  gs

Le Saint Roch de Tinlhat

Le Saint Roch de Tinlhat en l’église Saint Amand

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois