Pont du Château

Ce pont est resté longtemps le seul pont sur l’Allier entre Moulins et Brioude. Il avait une grande valeur stratégique, c’est pourquoi la ville était fortifiée. Elle occupe le flanc et le sommet calcaire d’un plateau qui domine directement de sa falaise, la rive gauche de l’Allier.

Pont du château

L’histoire locale fut longtemps liée à celle de la famille des Montboissier qui fit édifier le château au 17ème siècle.
Du 15ème au 18ème les seigneurs exploitèrent une « pêlière » (assemblage de piles barrant la rivière et arrêtant les saumons) sur l’Allier.


Pour la petite Histoire
La pêche était tellement fructueuse que les contrats de louage des domestiques stipulaient qu’on ne devait pas leur servir de poisson plus de deux ou trois fois par semaine.
Au 17ème un sinistre châtelain de Montboissier passait, selon Fléchier pour « le plus grand et le plus vieux pécheur de la Province ». Il entretenait douze scélérats chargés de soumettre par tous les moyens ceux qui étaient rebelles à sa loi et au paiement des lourds impôts qu’il prélevait. Il fut décapité en effigie aux Grands Jours d’Auvergne (1665) et s’enfuit en Espagne.

La mairie : ancien château des Montboissier-Beaufort-Canillac


Le château actuel daterait du milieu du 17ème siècle, œuvre de Guillaume de Montboissier-Beaufort-Canillac, selon l’architecture civile de la fin du règne de Louis XIII et grâce à l’appui de son ami le cardinal Mazarin.
Les jardins en terrasses sous la façade sud profitèrent du véritable engouement pour les jardins à la française mis en place à Versailles par Le Notre.

Beaux plafond à la française, et dans la salle du Conseil municipal, 96 écussons aux armes des familles apparentées à la lignée.

Le beffroi
Le musée de la Batellerie

Le centre conserve de nombreux logis à pans de bois et encorbellements bien restaurées.

L’église Sainte Martine est le plus ancien monument datant du Moyen Age.

La paroisse

Jusqu’au 16ème siècle, Pont du Château était divisé en 2 paroisses dépendant de 2 prieurés.

Le premier prieuré était dirigé au 17ème siècle par les moines de l’ordre de Saint Augustin, comprenant :
L’église de Notre Dame de Pauliac dédiée au 18ème siècle à Saint Clément.
Le Monastère des filles et la chapelle de Chazal.
L’Oratoire du Temple (dépendant probablement de la Commanderie des Templiers de Montferrand).

A partir du 6ème siècle, les oratoires des domaines tendirent à se transformer en paroisses. Beaucoup d’églises furent fondées par des laïcs. Les fondateurs s’en considéraient comme les propriétaires. Ils en disposaient à leur gré au profit de clercs qui recevaient de leurs mains l’Investiture, de bénéfices, un ensemble de terres, de vignes, de bois qui en constituaient les dépendances.

Eglise Notre Dame de Paulhat

On ne connaît pas exactement la date de sa construction.
Primitivement dédiée à Saint Clément.

Sous le porche, près de la porte d’entrée se trouve la statue de Notre-Dame de Paulhat en pierre de Volvic (copie de l’originale, probablement dérobée.)

Elle appartenait à un laïc de la famille Pauliac qui l’avait construite en Limagne, dans un site agricole, près du ruisseau de Senne et en bordure d’un important carrefour.
Elle se trouvait à 2 km environ du château situé à l’est.
Elle fut détruite par les troupes de Robert Knolles (ou Knowles , Kanolle), capitaine du roi d’Angleterre Edouard VII lorsque ce dernier porta la guerre en France après le désastre de Poitiers en 1356 (Guerre de Cent Ans)
En 1384, l’évêque de Clermont donna l’autorisation de reconstruire une nouvelle église aux abords du quartier dit des « Bartriers. Le terrain choisi à cet effet confinait au sud de la falaise occupée actuellement par la place Cathier.

Mobilier : Maître-autel en bois doré (17ème)

C’est dans cette église, que se trouve une statue de Saint Roch.

Le deuxième prieuré.
Il relevait de la puissante abbaye de Cluny Les moines obéissent à la règle de Saint Benoît : Bénédictins. Ils disposaient entre autre de l’église Sainte Martine.

(Sources : « Sainte Martine » par les élèves de la Classe de 5ème, Collège Saint Joseph, Pont du Château)

Eglise Sainte-Martine

Construite dans le faubourg des mariniers, sur une terrasse dominant l’Allier, l’église était dédiée aux bateliers.
On ignore la date exacte de sa fondation mais cette importante église a été le siège d’un prieuré clunisien établi en 1055.
Au 14ème siècle, les moines cèdent la place au clergé séculier.

Elle est construite sur un ancien site préhistorique puis s’est élevée progressivement au 12ème, 13ème et 14ème siècles où elle fut achevée, ce qui explique qu’une partie est romane et l’autre gothique.

L’église Sainte Martine est bâtie sur une butte car l’église servait bien avant l’époque carolingienne de forteresse dont elle garde l’aspect.
Elle a été plusieurs fois pillée et saccagée au cours des guerres et des invasions.

Matériau : Arkose pour la partie romane ; Pierre de Volvic partie gothique ; Galets de rivière.

De l’extérieur vers l’intérieur :

  • Le porche assez austère serait d’origine carolingienne.
  • Le narthex est de type roman limagnais.
  • Sous la nef, un escalier conduit à un caveau contenant 3 sépultures du 18ème
  • On a trouvé 2 sortes de sarcophages exposés bas côté sud :

    A gauche : ovoïde avec cavité anthropomorphe : type roman classique.
    A droite : trapézoïdal avec cavité céphalique : époque romane et Haut Moyen Age.

  • L’édifice a été restauré et a retrouvé sa polychromie.

Les chapiteaux

On ne saurait quitter l’église Sainte Martine sans admirer les fameuses " bibles de pierre " des chapiteaux magnifiquement restaurés. Des chapiteaux figuratifs, historiés et esthétiques.


Ces bibles de pierre ont un seul but : séduire et retenir des masses de fidèles.

  • Cet ensemble présente une grande unité de facture et de style.
    Lors de la mise à nu des sculptures (1995) on a constaté que tous ses chapiteaux sont réalisés dans un même matériau, de même teinte, et de même grain. De surcroît, il n’y avait ni trace de restauration, ni trace de reprise. L’ensemble est homogène.

Ces chapiteaux devaient être remarquables mais ils ont été détruits en 1830 par le curé d’alors qui les jugeait trop licencieux. Les quelques rescapés sont ornés de thème fréquents dans notre région.

  • Les plus anciens : à décor végétal, d’inspiration corinthienne.
  • Thèmes les plus répandus :

A gauche : le supplice de l’avare.
* Le singe c’est l’Animalis homo de Saint Paul : L’homme livré à ses convoitises, d’où la nudité infamante.
* Mains sur les cuisses : affirmation du pouvoir ou orgueil.
* L’homme c’est l’homme spirituel qui tente de " mâter " la bête qui est en lui. C’est l’homme sage, dans l’obligation de dompter ses propres pulsions.

A droite : le singe cordé. Interprétation typique de l’Auvergne.
* La corde, c’est l’Eglise qui sauve l’homme pêcheur.

A gauche : Chapiteau de la parole.
* Sous les angles du tailloir deux masques humains vomissent des formes : flammes ou végétaux garnissant les deux-tiers inférieurs de la corbeille. Au centre et au sommet émerge une tête d’animal monstrueux. Représentation des péchés de la parole : médisance, calomnie etc.

A droite : les acrobates.

A gauche : l’homme au cheval.
* Le personnage est vêtu d’un bliaud court sur des hauts de chausses.
* Ce vêtement nettement quadrillé suggère une cotte de mailles (1130-1160). Donc ce serait un soldat, mais il ne porte ni casque, ni arme. Il souffle dans un olifant, réalisé dans une corne. D’origine orientale, il est utilisé en occident depuis le 9ème siècle.
* De sa main droite l’homme tient une lance en même temps la bride de son cheval bien harnaché : mors, bride, étrier, selle à pommeau.
Qui est-il ? Où va-t-il ? Personne ne le sait. Mais la sculpture donne des renseignements précieux, sur l’époque et permet de dater le chapiteau.

A droite : Homme tenant un bâton.

A gauche, Tritons.

A droite, Sirènes.

  • Mobilier

Photo à faire

A gauche, Saint Nicolas.
A droite, Sainte Martine.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 21 avril 2012
par  gs

Le Saint Roch de Pont du Château

Le Saint Roch de Pont du Château en l’église Notre Dame de Paulhat

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois