Sérifontaine

Sérifontaine est située dans le département de l’Oise, en région Hauts de France.

Un peu d’histoire

Au XIIe siècle, la seigneurie de Sérifontaine appartient aux seigneurs de Boury.
En septembre 1198, Richard Cœur de Lion met à sac Sérifontaine.
Du XIIIe siècle (1267) au XVe siècle Sérifontaine passe aux mains des seigneurs de Trie.
En 1419, la guerre fait rage et le sire de l’Isle-Adam rallié aux Bourguignons combat contre les Anglais. Lyonnel de Bournonville et Daviot de Gouy auxquels Isle-Adam avait confié Gisors, abandonnent la forteresse aux Anglais et en s’enfuyant ravagent Sérifontaine.
Au XVIe siècle la seigneurie passe aux familles de Maricourt et de Gamaches. Puis au XVIIe siècle, en 1650, Charles III Fouilleuse de Flavacourt achète la seigneurie de Sérifontaine.
A partir du XIXe siècle, Sérifontaine devient le domaine des grands capitaines de l’industrie.

Eglise Saint-Denis

Eglise Saint-Denis de Sérifontaine est un édifice d’une grande complexité, dominé par un important chœur du 16ème siècle, presque totalement rebâti après la Guerre de Cent Ans.
La nef est la partie la plus ancienne comme le suggère le mur nord en moellons, qui n’a cependant pas conservé d’éléments significatifs. Très remaniée, la façade montre une élégante fenêtre du milieu du 12ème siècle encadrée par deux colonnettes mais le portail et le pignon ne sont pas antérieurs aux 17 et 18ème siècles.
A la fin du 12ème siècle, un imposant clocher est bâti contre le flanc sud-est de la nef. Il n’en reste aujourd’hui que la base, les étages supérieurs ayant disparu au profit d’un simple couronnement en charpente recouverte d’ardoises. Les puissants contreforts à quatre larmiers laissent imaginer une tour de grande hauteur. L’intérieur a reçu une nouvelle voûte au 16ème siècle. La disposition des colonnettes et chapiteaux du 12ème siècle encore conservés suggère l’existence, à l’origine, d’une voûte sexpartite ou octopartite, avec formerets.
A l’extérieur, on appréciera le beau volume du chevet avec ses contreforts richement ouvragés en partie supérieure, celle-ci très restaurée cependant, et les hautes et étroites fenêtres à remplage flamboyant Construit peu après, le bas-côté nord, long de trois travées, appartient pleinement au style de la Renaissance comme le montrent ses fenêtres en plein cintre et les chapiteaux de style ionique qui reçoivent les arcades et les voûtes.
Riche dans son architecture, l’église de Saint Denis l’est aussi par son mobilier : exceptionnel retable en bois polychrome de la Passion du Christ et dais d’autel comprenant douze panneaux sculptés des instruments de la Passion (16ème siècle) ; deux autels retables secondaires des 17ème et 18ème siècles ; remarquable ensemble formé par le maître autel avec son retable peint d’une représentation de la Sainte Famille et les boiseries qui habillent le chœur (vers 1700).
(In fiche signalétique de l’église)

  • Retable de la Sainte Famille (XVIIe siècle)

    Le retable se compose de deux colonnes corinthiennes redentées dans leur partie inférieure et couronnées de chapiteaux dérivés du corinthien avec des hélices en partie supérieure. Les deux colonnes sont placées sur un haut soubassement. Derrière ces colonnes, deux pilastres cannelés, eux-aussi redentés et à chapiteaux corinthiens. Ces supports encadrent une toile.

  • Deux retables

technique : menuiserie
désignation : ensemble de 2 autels-retables secondaires
localisation : Picardie ; Oise ; Sérifontaine
édifice : église paroissiale Saint-Denis
dénomination : autel (2) ; retable (2)
matériaux : bois (en plusieurs éléments) : taillé, poli, peint, décor en relief, décor en bas relief
structure : plan (rectangulaire) ; élévation (droite)
description : Le retable de la chapelle sud est placé au-dessus d’un autel droit. Le bas-relief central est entouré de deux pilastres cannelés.
dimensions : h = 96 ; la = 224 ; pr= 94 (dimensions de l’autel de la chapelle sud) ; Dimension de son retable : h = 300 ; la = 220. Dimensions de l’autel de la chapelle nord : h = 94 ; la = 220 ; pr = 122. Dimensions du retable : h = 245 ; la = 200
iconographie : saint Roch ; saint Etienne ; ornementation (palme)
commentaire iconographique : Le retable est décoré d’un bas-relief représentant saint Roch, encadré d’un décor de palmes, de coquilles et couronné par deux têtes d’anges dans des nuées. L’autel de la chapelle nord est de même forme que celui de la chapelle sud, mais son ornementation est moins riche. Il est dédié à saint Etienne
état : œuvre restaurée
précision état : Les deux autels et retables ont été restaurés par Philippe Lenoir. La restauration a débuté en 1983. Ils ont été dépoussiérés, les peintures lessivées. Un traitement anti-vers a été réalisé. L’ensemble a été ciré et lustré.
siècle : 17e siècle, 18e siècle
historique : Le retable de la chapelle nord peut sans doute être daté du 17e siècle, celui du nord bien que reprenant la même schéma général doit être plus récent comme l’indique son décor et peut être daté du 18e siècle.
protection MH : 1982/09/20 : classé au titre objet
propriété : propriété de la commune
copyright : © Monuments historiques, 1999
enquête : 1999
date versement : 1993/02/17
référence : PM60001571
(In www.patrimoine-de-france.org)
  • Retable de la passion (XVIe siècle)

    Les scènes de la Passion s’y déroulent de gauche à droite : Baiser de Judas, Portement de Croix, Mise au Tombeau, Crucifixion entre les deux larrons.

    JPEG - 228.6 ko
    zoomer sur l'image

La fiche de protection indique : Ce monument, d’une facture très fouillée et de style flamand, se compose d’un entablement en retrait, dont les extrémités courtes se profilent à angle droit, et dont le milieu est formé d’un dais carré, également sculpté avec pinacles élevés. Sous le dais central, on voit les trois croix auxquelles doivent être attachés le Christ et les deux larrons, et au-dessous un certain nombre de personnages à pied et à cheval ; dans la partie inférieure, une grande scène où Jésus porte sa croix, au milieu, et une autre de la Descente de Croix à droite. Nombreux personnages debout (contre le mur du transept gauche).
(In www.patrimoine-de-france.org)

  • Détails du retable de la passion
  • Clé de voûte
  • Panneau
    Détail
  • Statuaire

    Saint Lucien céphalophore, premier évêque de Beauvais
    Vierge à l’enfant (XVIe siècle).

    Saint Martin
  • Tableau

Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 16 août 2017
par  gs

Le saint Roch de Sérifontaine

Le saint Roch de Sérifontaine en l’église Saint-Denis
technique : menuiserie
désignation : ensemble de 2 autels-retables secondaires
localisation : Picardie ; Oise ; Sérifontaine
édifice : église paroissiale Saint-Denis
dénomination : autel (2) ; retable (2)
matériaux : bois (en plusieurs (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois