Saint Andéol de Berg

Saint-Andéol de Berg est situé dans le département de l’Ardèche, au sud de l’ancienne province du Vivarais, dans la vallée du Rhône, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Aux portes du parc naturel régional des Monts d’Ardèche, Saint-Andéol de Berg se niche sur une crête, au cœur des montagnes de Berg et au milieu de forêts de chênes et de pins.
On a trouvé des vestiges (tombes) montrant que la région de Saint-Andéol était habité au Néolithique (6.000 à 2.500 av. J.-C.)

Toponymie
La commune tire son nom du saint catholique Saint-Andéol et d’une montagne.
Saint-Andéol, né à Smyrne au IIe siècle, venu évangéliser le Vivarais. Décapité le 1er mai 208 sur ordre de l’empereur Septime Sévère, à Bergoïata, ancienne cité celte devenue Bourg Saint-Andéol au XVe siècle.
Jusqu"au XIXe siècle on disait « Berc » qui prit ce nom pendant la Terreur. Berg.empruté aux langues celtiques désigne une hauteur, un mont.

L’origine de la création de Saint-Andéol reste floue (Sa création daterait de 411, lorsque des réfugiés vinrent s’installer suite à la destruction d’Alba la Romaine) mais preuve est qu’au VIIe siècle la paroisse de Saint-Andéol était fondée.
Au XIIIe siècle, Saint-Andéol de Berg fait partie de la baronnie d’Aps (Alba-la-Romaine)

Eglise

La première pierre de l’église actuelle (succédant à celle bâtie au XIIe ou au XIIIe siècle, quasiment au même endroit), visible à gauche du portail d’entrée, a été bénie le 24 juillet 1854. « Le gros-œuvre fut achevé en 1855 et l’édifice livré au culte ».

Au-dessus du portail d’entrée de style gothique, les phrases latines suivantes sont gravées sur les arcs brisés : « Hæc domus dei et porta cæli vere domine est in locoisto / Salve regina matermisericordiæ / 1855 » (« Le Seigneur se trouve vraiment dans ce lieu qui est la maison de Dieu et la porte du Ciel / Salut, O Reine, Mère de miséricorde / 1855 »).

Les clapas

Le paysage est parcouru de murets en pierres sèches, appelés « clapas ».

Pour la petite histoire
« L’arbre Ferrat », un chêne situé à 2,5 km au nord du village, à 475 mètres d’altitude, est un vestige du culte de la Nature. On plantait des clous dans son tronc à la suite d’un vœu ou en mémoire d’une grâce obtenue (ex-voto).


« Le site est impressionnant, même de nos jours, pour qui sait voir, écouter, sentir, imaginer. On devine en ce lieu la présence d’un Grand Passé. » écrit Pierre Ribon


Articles publiés dans cette rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois