Ceilloux

Entre 600 et 800 mètres d’altitude, Ceilloux, est située au cœur du Parc Naturel Régional Livradois Forez, elle fait partie du canton des « Monts du Livradois » et depuis le 1er janvier 2017, elle est rattachée à l’arrondissement d’Ambert ; elle est l’une des 58 communes appartenant à la communauté de communes "Ambert Livradois Forez »

« Une commune où l’on vit bien ». Le refrain est connu car il est souvent chanté dans les villages du Livradois-Forez. Ceilloux est de cette veine-là.
Il est des signes qui ne trompent pas. Une démographie en hausse, un nombre de résidences secondaires en baisse, une auberge qui rouvre après des années de fermeture… Autre signe de vitalité, la restauration des vieilles bâtisses. On retrouve des maisons habitées dans des hameaux qui étaient vides depuis cinquante ans
L’activité économique n’est pourtant pas débordante : une auberge, une ferme équestre, quelques artisans, des hébergements touristiques, un marchand de bestiaux, six agriculteurs… On a fait le tour. Mais le bon air, le cadre verdoyant, la proximité de l’axe stratégique Billom-Ambert attirent retraités et actifs travaillant aux alentours.
La commune possède aussi des atouts touristiques : deux gîtes communaux, chemin de randonnée, église du XIIe siècle et patrimoine architectural, auberge rurale, borie, hébergements privés de qualité, et une vie associative active.


A l’entrée de Ceilloux, ne faudrait-il pas afficher -comme au seuil de la maison antique : « N’entre pas sans désir ! » et l’on ajouterait : « Vous ne repartirez pas sans amitié, car nous en avons à revendre, à ce point que nous la donnons dans la chaleur du cœur et dans la pure coutume hospitalière du Pays d’Auvergne ».
(sources : site de la commune).

Histoire

Au XIIe siècle la paroisse appartient aux seigneurs de Montboissier Beaufort, Canillac et Boissonnelle.

Patrimoine religieux

L’Eglise Notre Dame

L’église est dédiée à la Vierge Marie.

  • Extérieur

    Imaginé par les moines de la Chaise Dieu, le clocher rectangulaire est typique de la région. C’est un clocher casadéen : « de Casa Dei », La Chaise Dieu.
    L’ensemble comprend :

    • Le prieuré à gauche. Le bâtiment du prieuré, restauré en 2004 (une belle fenêtre à meneaux en bois a été refaite à l’identique) appartient à la Communauté de Communes du Pays de Cunlhat .
    • L’église :
      Au XVIe siècle (1583)
      Elle fut construite au XVIe siècle par les moines de la Chaise-Dieu qui avaient fondé un prieuré à Ceilloux, sur les ruines d’une église romane antérieure.
      Au moment de la Guerre de Cent ans elle est de style gothique et on reconstruit en même temps le prieuré qui deviendra le presbytère.


Pour la petite histoire
Les moines souhaitaient construire l’église sur un emplacement plus commode. Quand ils transportèrent la statue de la vierge sur l’autre site, la statue disparut par 3 fois pour revenir dans son ancien sanctuaire. Les moines décidèrent de reconstruire l’église in situ, l’église romane originelle fut entièrement détruite.

Seuls vestiges de cette époque, les modillons figurés sur la corniche du mur sud (XVe et XVe siècles).

Le portail sud.

A gauche, portail entrée sud ; A droite, Vierge de L’Assomption en bois. (XVIIIe-XIXe)
Elle se trouvait sur un socle à l’extérieur, à hauteur du tympan du portail sud. Au pied de la vierge ; des anges rappellent que Marie ne connut pas la dégradation du tombeau puisqu’après sa mort les anges portèrent son corps au ciel.
Cette statue très abimée est conservée dans la sacristie.
L’église actuelle est de style gothique livradois inspiré par le style gothique avignonnais.
De grandes baies gothiques éclairent l’édifice.

A gauche, le chevet à 5 pans ; A droite, mur d’enceinte protégé par 3 bouteroues.
La partie nord est fortifiée. Le passage donnant sur l’ancien cimetière donne accès au chemin de ronde sur les remparts.

  • L’intérieur
    • Notre-Dame de Ceilloux

A gauche l’original. Protection par une très belle grille en fer forgé.
A droite, cliché de B. Chevalier Editions du Lys, Clermont-Ferrand.
Statue en bois, doré tardivement XXe ( ?) MH 1972 ; Vierge romane assise H=72 cm. Sur une cathèdre à 2 étages de colonnettes.
Les mains sont immenses (signe de maîtrise et de puissance).
L’enfant (visage et taille d’adulte) : assis sur ses genoux tient dans la main gauche un globe terrestre surmonté d’une croix ,symbole de la puissance divine. De sa main droite (aujourd’hui, mutilée), il bénit (autorité sacerdotale et miséricorde.)

    • La nef et le chœur

      Une grande nef centrale occupée par des bancs.
      Deux travées.
      Le chœur est éclairé par 4 ouvertures en arc brisés.

      Le vitrail qui éclaire l’autel est dédié à la passion :
      A gauche, la vierge à droite et saint Jean à gauche illustrent les dernières paroles de Jésus : « Femme voici ton fils, voici ta mère »
      A droite, le Christ en croix.
      La voûte du chœur est en arc brisé.

      Voûte du chœur et clé de voûte

      Détails des peintures sur les voutains.

      Au centre, le Saint esprit sous la forme d’une colombe.
      De part et d’autre, armoiries papales. Peut-être les armoiries de Pierre de Beaufort , pape sous le nom de Clément VI au IVe siècle.

      Des témoins attestent la probable présence de peintures murales sous l’enduit.

      Les clés de voûte

      A gauche, autour du chœur : Les stalles.
      A droite, autour de la nef, une litre funéraire, nommant les curés décédes ayant desservi la paroisse.depuis 1708

    • Mobilier
      La chaire (1583) /Delavigne

      Chaire en pierre, d’aspect curieux avec une inscription en lettres gothiques de l’époque de l’église (quatrième quart du XVIe) :
      « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent »
      « Souviens-toi qu’il te faut mourir afin que pour des biens temporels nous ne perdions pas les biens éternels. »

      Buffet de sacristie (XVIIe)
    • Statuaire.
      Chapelle de la vierge, le retable

      A droite, saint Jean-Baptiste (XVIIIe), Bois doré et peint.


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 31 août 2018
par  gs

Le saint Roch de Ceilloux

Le saint Roch de Ceilloux en l’église Notre-Dame de l’Assomption
technique : sculpture
désignation : statues : saint Roch
localisation : Auvergne ; Puy-de-Dôme ; Ceilloux
édifice : église Notre-Dame-de-l’Assomption
dénomination : statue
matériaux : bois : taillé, peint, doré
dimensions : h (…)

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois