Lésigny

Lésigny est une commune française située dans le département de Seine et Marne, en région Île de France.
La ville est située à 22 km à l’est de Paris.

Toponymie
De Licinus, le nom du propriétaire romain qui possédait un domaine dans la villa gallo-romaine.

Histoire
Une villa romaine est attestée dans la zone dite de la « Grande Romaine ».
La paroisse est reconnue en 1386.
En 1508, François de Poncher, évêque de Paris (il est le fils de Louis de Poncher, secrétaire et trésorier du roi François Ier), achète des terres à Lésigny et lance la construction d’un château de style Renaissance en remplacement du vieux château médiéval.
En 1613, le château est acheté par Léonora Dori, dite Galigaï (la confidente de Marie de Médicis), épouse de Concino Concini, maréchal d’Ancre. A la mort de ce dernier, 4 ans plus tard, le château confisqué est donné à Honoré Charles d’Albert de Luynes, favori de Louis XIII.
Le château subit les dommages de la Fronde puis en partie arasé en 1794, il passe dans les biens nationaux en 1798.
Le château est aujourd’hui appelé le château de Lésigny.

Eglise Saint Yon

On doit l’église, élevée sur une ancienne chapelle au seigneur François de Poncher qui en finança la construction en 1523.
L’église fut restaurée par le duc de Luynes en 1667. En 1677, le curé Divry refit la nef et le clocher. La flèche, pentagonale, s’élève à 45 mètres de hauteur.

Pour la petite histoire
L’église de Lésigny a gardé la flèche de son clocher penchant à droite, quand on considère l’édifice de face, jusqu’avant la Première Guerre mondiale.

Le tympan du portail présente deux niches aujourd’hui vides que devaient occuper jadis saint Martin et son pauvre.
Les arcs et les archivoltes, bien abimés, sont ornés de pampres de vigne avec leurs raisins et de sculptures d’oiseaux, dragons et marmousets.

Intérieur

Une simple nef seulement et une chapelle annexée à l’abside pentagonale (à droite).

Le chœur de l’église est garni de lambris et de stalles (début 18e siècle) et d’un grand retable (milieu 18e siècle, de style rocaille)

Le tableau du retable est une copie de "l’Immaculée Conception des vénérables" de Murillo.

Pour la petite histoire
L’original du tableau a fait l’objet d’une prise de guerre par le maréchal Soult en 1813 lors de la campagne napoléonienne d’Espagne.
À sa mort, en 1852, le musée du Louvre s’en est porté acquéreur mais l’Espagne n’a cessé d’en réclamer la restitution.
La France a rendu l’œuvre en 1941, qui est aujourd’hui exposée au musée du Prado à Madrid.

Les stalles et les boiseries ont été, probablement, apportées en 1790, de l’ancienne abbaye d’Hyverneau, monastère de chanoines réguliers de Saint Augustin, qui a existé jusqu’en 1784.

Hagiographie Saint Yvon
Prêtre, il fut martyrisé au lieu éponyme près de Châtres (actuelle Arpajon), probablement au IIIe siècle.


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 16 février 2017
par  gs

Le Saint Roch de Lésigny

Le Saint Roch de Lésigny en l’église Saint Yon
catégorie : Sculpture
désignation : Statue : saint Roch
localisation : Ile de France ; Seine et Marne ; Lésigny
édifice : église
dénomination : statue
matériaux : bois : polychrome
dimensions : 100 h
iconographie : saint Roch
siècle : 16e (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois