Lajo

Lajo par Saint Alban sur Limagnole

Lajo, en Lozère, occupe la partie montagneuse au nord du canton. Son altitude varie entre 1.060 et 1.436 m.

Au 12ème siècle c’était déjà un lieu de passage fréquenté par les pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle. On y trouvait un hôpital destiné à les accueillir et une chapelle.

Depuis quelques années, le chemin a retrouvé un regain de ferveur. En effet, 35.000 randonneurs y passent chaque année.

Eglise de Lajo

L’église paroissiale de Lajo est dédiée à Saint Roch


Historique
La communauté des habitants de Lajo portèrent en 1721 une requête devant l’évêque de Mende pour la construction d’une église. Elle a été construite avec les pierres de l’ancienne chapelle de l’Hospitalet et devint une succursale de l’église paroissiale de Saint-Alban. En 1803, l’église est érigée en paroisse et un clocher est élevé sur la chapelle latérale sud (travaux entrepris par J.B. Taule, premier curé de Lajo). En 1824 (daté par source) , une tribune est aménagée sur la première travée et une lucarne est ouverte. En 1887 (daté par source) , la voûte de l’église est entièrement reconstruite en brique et une chapelle latérale est élevée au nord de la deuxième travée. La tribune est agrandie et une sacristie est élevée contre le chevet. En 1992, une représentation de la Cène a été peinte sur la voûte de l’abside.
(In www.patrimoine-de-france).


L’église est composée d’une nef unique de deux travées voûtée en berceau brisé et d’un chœur en hémicycle voûté en cul de four. Les arcs doubleaux retombent sur des chapiteaux sculptés. Deux chapelles latérales voûtées en berceau brisé bordent la dernière travée. Construite en pierres de taille de granite, elle est établie sous un toit à longs pans et à croupe ronde, pour le chevet, couvert de schiste. Le clocher est couvert par une flêche carrée. Le portail est ouvert dans le mur méridional de la première travée.
(In www.patrimoine-de-france)

Chapelle Saint Roch de l’Hospitalet


Historique
Selon une tradition controversée, la fondation d’un hôpital et d’une chapelle a été attribuée à Hugues de Thoras et Hélye de Chanaleilles en 1198. L’hôpital dédié à Saint-Jacques était destiné à accueillir les pélerins de Saint-Jacques de Compostelle qui empruntaient l’itinéraire partant du Puy. Il est mentionnné pour la première fois de façon certaine en 1216 lorsque l’évêque de Mende en confie la gestion à l’Hôtel-Dieu du Puy. En 1610, la chapelle est en ruine et des pierres sont employées pour la construction d’une église à Lajo en 1732. En 1863, une petite chapelle Saint-Roch est élevée à l’emplacement de l’hôpital disparu mais elle est détruite en 1897. Une nouvelle chapelle est construite en 1900 sous la direction de l’architecte diocésain Léon Laurens. Elle a été restaurée en 1931. L’édifice qui occupe la parcelle cadastrale 4, est située sur un vaste terrain (parcelle 729) , propriété sectionale des habitants du hameau de la Rouzeire
(In www.patrimoine-de-france).


La chapelle est composée d’un vaisseau d’une travée et demi voûté en berceau plein cintre et d’une abside à trois pans qui ouvre sur une chapelle axiale voûtée d’arêtes. Le toit à longs pans et à croupe polygonale est couvert d’ardoise. L’élévation en pierre de taille de granite est recouverte d’enduit sur les murs latéraux. L’entrée est abritée par un porche voûté d’arêtes et couvert d’un appentis qui s’ouvre sur l’extérieur par trois arcades en plein cintre.
(In www.patrimoine-de-france)

La chapelle est aussi appelée chapelle de l’Hospitalet du Sauvage. Avec la fontaine Saint Roch (en Haute Loire à 5 km de Chanaleilles), elles rappellent le souvenir de l’ancien hôpital.


Des historiens ont affirmé que l’Hospitalet (le petit hôpital) fut fondé en 1198 par Hélie de Chanaleilles et Hugues de Thoras puis confié aux mêmes Templiers.
Confisqués en 1314 comme tous les biens de l’ordre, domaine et hôpital auraient été dévolus à l’Hôtel-Dieu du Puy, les revenus allant aux hospitaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem et le culte étant assuré par les prêtres de Saint-Médard de Saugues. En 1816, il fut vendu par les Hospices du Puy, puis en acheté par le conseil général de la Haute-Loire à la fin du XXe siècle.
(In Wikipédia)

En ce lieu, tous les ans, pendant trois semaines des centaines de pèlerins viennent non pas seulement aux offices mais à la source guérisseuse située à proximité de la chapelle.
On peut voir les habitants des villages voisins venir chercher de l’eau de la source guérisseuse avec des bidons et toutes sortes de récipients. Certains mettent de l’eau sur leurs plaies, voire sur celles de leur chien ou bien là où ils ont quelques douleurs.

Grand pèlerinage, chaque année, les dimanches précédent et suivant le 16 août.

Saint Roch est un guérisseur de la peste, de toutes les pestes de l’âme et du corps.
Il est aussi guérisseur des maladies de peau.

A droite, Saint Jacques le Majeur

Vitrail

A gauche, Saint Roch
A droite, Saint Jacques le Majeur


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 17 septembre 2012
par  gs

Les Saints Roch de Lajo (Saint Alban sur Limagnole)

Les Saints Roch de Lajo en l’église Saint RochLes Saints Roch de Lajo en la chapelle Saint Roch de l’Hospitalet

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois