Montbonnet (Bains)


édifice / site : Chapelle Saint-Roch-de-Montbonnet
localisation : Auvergne ; Haute-Loire ; Bains
lieu-dit : Montbonnet
dénomination : chapelle
époque de construction : 13e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle ; 20e siècle
historique : La chapelle Saint-Roch est étroitement liée à l’histoire locale des voies de pélerinage jacquaire, en tant que chapelle d’étape du Velay. Dès 1321, la chapelle est connue sous le vocable de Saint-Roch pour rappeler son passage à Montbonnet au retour de Rome. Au 14e siècle, la chapelle a sans doute été incendiée par les routiers, puis restaurée au 15e. L’édifice a conservé sa structure ancienne avec une porte en tiers point dans la tradition de l’architecture des Templiers ainsi que ses fenêtres aux ébrasements romans qui subsistent au nord et au chevet de l’abside où la fenêtre du chevet primitif fut sans doute reportée au chevet actuel au 15e siècle. Des boiseries entourent le chœur depuis les travaux menés en 1935
décor : menuiserie
propriété : propriété d’une personne privée
protection MH : 1969/03/03 : classé MH
Chapelle Saint-Roch-de-Montbonnet (cad. G 707) : classement par arrêté du 3 mars 1969
type d’étude : Recensement immeubles MH
référence : PA00092590
Copyright : © Monuments historiques, 1992
Date de versement : 1993/08/26
date de mise à jour : 2006/06/27
(In www.patrimoine-de-france.org)

Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, la chapelle Saint Roch dans les prés et, en arrière plan, le village de Montbonnet accroché à la colline.

Cette chapelle est citée pour la première fois dans un document de l’Hôtel-Dieu daté de 1213 puis dans une Archive des Templiers de Chantoin (près de Bains) en 1217.
En ce lieu, une Chapelle dédiée à Saint Roch était construite au 19ème siècle.
Ravagée par une tempête en 1897, elle fut reconstruite en 1900.
Pour la voir, il faut grimper le col de la Margeride qui marque à 1200 mètres la frontière entre la Haute-Loire et la Lozère.

La chapelle et la fontaine sont sur des départements différents. La chapelle en Lozère et la fontaine en Haute-Loire.

Diverses statues ornaient l’intérieur de cette chapelle. Par sécurité elles sont prises en charge par les habitants du village de Montbonnet, organisés en Association : Les Amis de Saint Roch.
Une restauration splendide a permis le retour des statues cachées (la vierge romane a retrouvé sa place).

De nos jours, le pèlerinage à Saint Roch (Dimanche suivant le 16 août) rassemble de 2.000 à 3.000 personnes.

Loin des statistiques de « ceux d’en bas », Montbonnet, sur la commune de Bains, à 1.130 mètres d’altitude est posé à proximité directe du fameux chemin de Saint-Jacques, à 17 km du Puy en Velay. " On y voit passer là jusqu’à deux cent cinquante pèlerins par jour."
Sur les hauteurs de Montbonnet, les pèlerins passent du 15 mars à la fin octobre.
« Depuis l’an 2000, l’évolution est constante : il y en a de plus en plus et ils viennent du monde entier ». En été, beaucoup, font juste le trajet Le Puy-Conques mais à partir d’avril-mai, on part pour la destination complète jusqu’à Saint-Jacques en Espagne.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 4 novembre 2009
par  gs

Les Saints Roch de Montbonnet (Bains)

Chapelle Saint-Roch à Montbonnet sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle du Puy à Conques
technique : sculpture
désignation : groupe sculpté : saint roch
localisation : Auvergne ; Haute-Loire ; Bains
édifice : chapelle dite de Montbonnet
dénomination : groupe sculpté
matériaux : (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456