Vieure

Cette commune est située dans le bocage bourbonnais.
Le chef-lieu du département, Moulins, est situé à 35,9 km à l’est.

Histoire

  • Château de La Chaussière

Construit par Théodore Riant vers 1875, le château, bâti en briques et en pierres, avec une toiture d’ardoises, a remplacé l’ancien château du 14ème siècle, dont il reste des ruines dans le parc.

Une chapelle complète l’ensemble. Le vieux château était une résidence des ducs de Bourbon et le siège d’une châtellenie ducale ; il fut ruiné par les guerres de religion et la Fronde

  • Château de La Salle

Château construit à la fin du 15ème siècle par Jehan de La Salle, il a l’apparence d’un château fort transformé par la suite en résidence. Il a souvent changé de mains ; confisqué à la Révolution, il est vendu comme bien national et appartient successivement aux familles Michelon, Daubertès et Riant.

Eglise Notre-Dame de Vieure

Église Notre-Dame des 12ème et 19ème siècles.

Deux parties composent l’église :

  • L’ancienne, construite au 11-12ème siècle elle comprend 3 travées.
  • La nouvelle, construite en 1884 ; plusieurs travées faisant suite aux nefs de l’ancienne.

Le Clocher est du 13ème siècle, élevé au-dessus de la travée orientale.

Mobilier

  • Pierre tombale du 15ème siècle retirée de l’ancien cimetière en 1908 lors de l’agrandissement.
  • L’église abrite un tableau signé de Colijn de Coter.
    Colijn de Coter (né en 1450, mort en 1539 ou 1540) est un peintre primitif flamand actif à Bruxelles entre 1485 et 1522. Il a beaucoup travaillé pour l’exportation avec son atelier, notamment vers la Suède et l’Italie (Messine).
    Sur l’ensemble de sa production, trois œuvres seulement sont signées : le Saint Luc peignant la Vierge de Vieure, le Retable de la Trinité et des trois Maries en pleurs de Paris (Musée du Louvre) et la Vierge couronnée par des anges de Düsseldorf.
    Son œuvre majeure est un tableau représentant la Descente de Croix exposé au musée régional de Messine. Cette peinture n’est cependant qu’un fragment. Selon le Thieme-Becker (de), cette peinture faisait autrefois partie d’un ensemble plus grand qui fut découpé puis dispersé. Peut-être fut-ce en 1678 lorsque la révolte de l’aristocratie commerciale et financière contre le vice-roi espagnol échoua et que de fortes réparations furent imposées à Messine.
    Les volets représentant des figures de saints, d’évangélistes et de docteurs de la Loi du Retable d’Orsoy (église Saint-Nicolas) sont attribués à l’atelier de Colijn de Coter.

Le tableau « Saint Luc peignant la Vierge » (1493), montre le peintre et son modèle tandis qu’un charpentier fabrique le cadre.
Colijn de Coter est montré à l’œuvre dans son atelier.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 2 juin 2015
par  gs

Le saint Roch de Vieure

Le saint Roch de Vieure en l’église Notre-Dame

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois