Sainte Agathe

Saint Agathe

Aux confins du Livradois-Forez, la petite commune de Sainte Agathe, se détache sur le fond sombre de la forêt.
Son altitude varie de 500 à 1000 mètres, le point le plus haut culminant à 1094 mètres.
Du hameau de Navarron, on découvre une vallée glaciaire entourée de moraines.
Les montagnes du Grun de Chignore, du Puy d’Oscot et du Roc Blanc dominent la commune ; face au village de Rochemulet s’étend un magnifique panorama : la plaine de la Limagne avec toute la chaîne des Monts Dômes et des Monts Dore à l’horizon.

Sainte Agathe est la patronne du village. Elle est vénérée dans l’église Saint Pierre où l’on remarquera une curieuse disposition des vitraux et des statues : le vitrail est suivi de la statue du saint qu’il représente ; de même la statue de Sainte Agathe est presque toujours associée à celle de Saint Pierre qui l’aurait visitée dans sa prison.

Sainte Agathe a longtemps fait partie de la commune de Vollore-Ville. En 1852, la section de Sainte Agathe demande, à l’autorité préfectorale, à être érigée en commune.
Ce ne sera que 12 ans après que le dossier, classé en instance, aboutit. Lors de la séance du 5 juillet 1868, le Conseil Municipal de Vollore-Ville entérine la séparation, qui prendra effet le 1er janvier 1869.En 1869, le premier Maire fût nommé par l’Empereur Napoléon III.

Eglise Saint Pierre - 19ème siècle

Suite à un acte notarié du 28 août 1836, sera créée une paroisse dont le chef lieu sera la Croix de Ste Ague (ancienne balise érigée dès le XVème siècle au croisement de plusieurs chemins), près du village de l’Obargie.
En 1837, le déplacement de la croix laisse place aux fondements de la future église. La première messe y sera célébrée le 25 mars 1843. Le 20 décembre 1847, par Ordonnance du Roi Louis-Philippe, la chapelle acquiert son autonomie vis-à-vis de la paroisse de Vollore-Ville. Le cimetière recevra sa Croix l’année suivante, et l’église peut désormais conserver ses membres défunts. Cette chapelle devient église à part entière au cours de l’année 1851.
A la fin du 19ème siècle, la petite chapelle s’est agrandie de deux nefs latérales pour devenir l’église actuelle, dédiée à Saint-Pierre.

Avec reprise des éléments caractéristiques de l’époque romane : plein cintre, contreforts.

Le clocher est postérieur à 1904. Il contient une seule cloche.

Chevet et mur gouttereau nord
  • Intérieur
    • La voûte
      Une enfilade de beaux arcs en plein cintre.
    • La nef centrale et le chœur.
      • A gauche, la nef
      • A droite, le chœur.
    • Le maître autel est en bois.
      • Son tombeau est orné d’un Christ encadré par le Tétramorphe.
      • Sur le retour : à gauche : Saint Pierre. A droite : Sainte Agathe.
  • L’abside semi circulaire est soulignée par un buffet et l’on retrouve la disposition évoquée plus haut :
    • Le vitrail central dédié au Christ est encadré par :
      • A gauche : le vitrail et la statue de Sainte Agathe.
        Sainte Agathe
      • A droite par la statue et le vitrail de Saint Pierre.
        Saint Pierre
  • Chapelles latérales :
    • Bas-côté nord : chapelle dédiée à la vierge.

      . Vierge à l’enfant, tous deux couronnés.

      . Le tombeau du maître autel (en bois) présente un groupe de trois personnages : Joseph, Jésus, Marie : La sainte Famille.
      . Au-dessus une colombe, symbole de l’Esprit-Saint.

    • Bas-côté sud
      . Chapelle Saint Joseph.

      Dans cette chapelle, à droite, une statue de Sainte Agathe portant les instruments de son supplice : pinces et tenailles. La palme symbolise le martyre.

  • Mobilier
    Les vitraux sont des donations faites entre 1904 et 1920. Ils sont signés : Baratte, un atelier réputé de Clermont-Ferrand.

    A gauche, Saint Louis (Louis IX roi de France)
    A droite, Sainte Agathe. Rosace ouest.

    A gauche, Sainte Catherine d’Alexandrie.
    A droite, Sainte Philomène.

    Sainte Agathe (tableau à restaurer)


    Un groupe de trois statues, réunies en triptyque, provenant d’une autre église du département.

    Parmi elles, celle de Saint Roch.

JPEG - 137.2 ko
Hagiographie
Sainte Agathe


(Clic sur le document ci-contre)
(Puis clic sur le coin des pages)


Recherche faite par un groupe de bénévoles, souhaitant mettre en valeur et conserver ce patrimoine, sous la houlette de Mme Dumas, maire de Sainte Agathe.

La nuit descend paisiblement sur Sainte Agathe

Documents joints

Flash - 1015.7 ko

Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 14 octobre 2012
par  gs

Le Saint Roch de Sainte Agathe

Le Saint Roch de Sainte Agathe en l’église Saint Pierre

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456