Aubusson d’Auvergne

Le château dont il ne reste que des ruines domine le village.
En contrebas s’élevait la chapelle du château à laquelle on pouvait accéder directement du château, qui est devenue l’église paroissiale.

Eglise Saint Blaise

A droite, Saint Blaise

Ancienne chapelle castrale des seigneurs de Montgon, elle devint église paroissiale en 1620 lors du transfert de la paroisse d’Espinasse à Aubusson (voir article Espinasse ci-dessous). Elle fut alors agrandie.

Le chevet est à trois pans.
A l’intérieur les croisées d’ogives de la voûte sont ornées de belles clés de voûte.

Mobilier

  • Maître-autel à double tabernacle (bois doré)
  • Dans une vitrine sécurisée on peut admirer deux statues de la vierge qui se trouvaient, à l’origine à Notre Dame d’Espinasse (voir article Espinasse ci-dessous).

    A gauche, vierge romane en majesté (13ème)
    Au centre, reliquaire et au-dessous une châsse
    A droite, vierge romane (12ème)

  • Vierge romane en majesté, fin du 12ème.

technique : sculpture
désignation : groupe sculpté : Vierge en majesté
localisation : Auvergne ; Puy-de-Dôme ; Aubusson d’Auvergne
édifice : église
dénomination : statue
matériaux : bois : polychrome
dimensions : h = 80
siècle : 13e siècle
protection MH : 1961/09/25 : classé au titre objet
propriété : propriété de la commune
type d’étude : liste objets classés MH
copyright : © Monuments historiques, 1993
date versement : 1993/07/23
référence : PM63000076
In www.patrimoine-de-france.org

La robe est celle d’une grande dame : larges manches, multiples plis régulièrement disposés.

Mis à part les mains et le visage, plusieurs fois repeints, les vêtements ont gardé leurs couleurs primitives, bleu-vert ou brique.

Cette statue est du même type que la Vierge d’Orcival. Elle a les caractéristiques des vierges de majesté les plus belles.

  • Châsse.

technique : orfèvrerie
désignation : châsse
localisation : Auvergne ; Puy-de-Dôme ; Aubusson d’Auvergne
édifice : église
dénomination : châsse
matériaux : cuivre : doré, émail
description : La châsse portée sur deux pieds, à la forme d’un bâtiment rectangulaire comprenant deux faces et deux pignons recouvert d’une toiture à deux pentes que surmonte une crête
dimensions : h = 80 ; la = 6 ; pr = 16
siècle : 13e siècle
protection MH : 1933/05/20 : classé au titre objet
propriété : propriété de la commune
type d’étude : liste objets classés MH
copyright : © Monuments historiques, 1993
date versement : 1993/07/23
référence : PM63000075
In www.patrimoine-de-france.org
  • Vierge du 12ème autrefois dans la « chapeloune » à Espinasse (voir article Espinasse ci-dessous).

technique : sculpture
désignation : groupe sculpté : Vierge en majesté
localisation : Auvergne ; Puy-de-Dôme ; Aubusson d’Auvergne
édifice : chapelle Notre-Dame-d’Espinasse
dénomination : groupe sculpté
matériaux : bois : polychrome
dimensions : h = 50
siècle : 12e siècle
protection MH : 1933/05/20 : classé au titre objet
propriété : propriété de la commune
type d’étude : liste objets classés MH
copyright : © Monuments historiques, 1993
date versement : 1993/07/23
référence : PM63000082
In www.patrimoine-de-france.org

Espinasse

Dans un paysage agreste, s’élève une petite chapelle et l’ancienne église paroissiale entourée de son cimetière.

Toponymie : le nom Espinasse vient du latin spina qui signifie épine.

Au 7ème siècle, un ermite aurait choisi ce lieu pour y vivre dans la solitude et la pénitence et y aurait élevé un oratoire dédié à Saint Séverin.
Une apparition de la vierge aurait entraîné la construction d’une petite chapelle qui fut désignée par le mot " chapeloune «  (parler local). Elle fut remplacée en 1860 par l’actuelle chapelle.

La Chapeloune (Chapelle actuelle)

Vierge actuelle de Notre Dame d’Espinasse.

A gauche, à l’intérieur
A droite, à l’extérieur

  • Mobilier : les vitraux

A gauche, Sainte Elisabeth
A droite, Saint Louis

  • A quelques mètres de la Chapeloune

Un tilleul de Sully âgé de 400 ans abritait autrefois les paroissiens qui se rassemblaient le 15 aout pour une procession en l’honneur de Notre Dame d’Espinasse.
Le départ de cette manifestation se faisait depuis la croix située un peu plus loin.

L’église d’Espinasse et le cimetière

Gothique du 14ème reprenant un édifice roman. Ancienne église paroissiale.
Ancien édifice roman, dont subsistent les murs gouttereaux avec contreforts et deux fenêtres en plein cintre.
Il fut repris en style de l’époque gothique du 14ème siècle.
Elle comporte une nef à deux travées et un chevet à trois pans.

Le chevet à 3 pans
Mur gouttereau sud et contreforts

Ancien édifice roman, dont subsistent les murs gouttereaux avec contreforts et deux fenêtres en plein cintre. Il fut repris en style de l’époque gothique du 14ème siècle.
Elle comporte une nef à deux travées et un chevet à trois pans.

  • Extérieur.
    Façade ouest gothique

Portail : gothique flamboyant avec pinacles et crocettes sur l’archivolte.
Au tympan : buste du Christ.
Surmonté par un petit campanile (1 cloche) couronné par une statue de la vierge.

  • Intérieur
    • Le chœur
      Voûte et vitraux gothiques (arcs brisés)

      Le vitrail central rend hommage à Notre Dame d’Espinasse.

Stalles du 12ème

Simplicité du décor
Détails : à gauche, bras du fauteuil ; à droite, miséricorde

    • Mobilier
      Christ du 12ème

technique : sculpture
désignation : statue : Christ en croix
localisation : Auvergne ; Puy-de-Dôme ; Aubusson d’Auvergne
édifice : chapelle Notre-Dame-d’Espinasse
dénomination : statue
matériaux : bois : taillé, polychrome
dimensions : h = 90
historique : Sans datation
protection MH : 1962/03/30 : classé au titre objet
propriété : propriété de la commune
type d’étude : liste objets classés MH
copyright : © Monuments historiques, 1993
date versement : 1993/07/23
référence : PM63000083
In www.patrimoine-de-france.org
Deux pierres tombales

Notre Dame d’Espinasse, est représentée par deux Vierges romanes en majesté. Ces deux statues sont exposées dans l’église Saint Blaise d’Aubusson. La plus ancienne (11ème), plus rustique, était autrefois dans la » Chapeloune ".

La source miraculeuse

Selon la tradition populaire, pendant les guerres de religion, la statue fut enterrée pour la soustraire aux profanations. A l’endroit même un filet d’eau jaillit. Depuis, il ne s’est jamais tari. Cette eau est réputée guérir les maladies de peau, notamment l’eczéma.

La source miraculeuse

Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 30 mai 2013
par  gs

Le Saint Roch d’Aubusson d’Auvergne

Le Saint Roch d’Aubusson d’Auvergne en l’église Saint Blaise

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456