Saint Genès la Tourette

Toponymie
Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de La Tourette

Histoire
Les traces les plus anciennes remontent au XIIIe siècle avec l’apparition d’une tour de garde au lieu-dit la Tourette. Relais de Chasse pour les seigneurs du Drac, les modalités d’évolution vers un village organisé ne sont pas connues.
La paroisse fut longtemps découpée en de multiples petits domaines et fiefs, le plus important restant le Réal avec sa maison forte. Les familles nobles du Floquet puis de la Chassaigne de Sereys s’y sont succédées. Cette dernière fit ensuite construire le château de Saint-Genès au milieu du XVIIIe siècle.
Eglise saint Genès


L’édifice de style roman a été profondément remanié aux XIVe et XVe siècles, deux chapelles latérales ont été ajoutées au XVIe siècle. Aujourd’hui il ne conserve de l’époque romane que son portail du XIIIe siècle.
L’église placée sous la protection de Saint-Genès et l’ancien prieuré voué à St-lrénée dépendaient de l’abbaye de la Chaise-Dieu (située à 35 kms). Comme ses voisins du Vernet la Varenne et de Chaméane, la paroisse de Saint-Genès-la-Tourette échappait donc à la suprématie environnante du monastère de Sauxillanges, puissant site clunisien.
(In fiche signalétique de l’église)

L’église de Saint-Gênés- la Tourette laisse apparaître des traces du XIIe et XIIIe siècles. L’édifice a été profondément remanié au XIVe et XVe siècle. Deux chapelles latérales ont été ajoutées au XVIe. Aujourd’hui il ne conserve de l’époque romane que son portail du XIIIe siècle.

Portail roman XIIIe siècle
  • Intérieur
    La nef et le chœur


    A gauche : L’arc triomphal marque la limite entre la nef et le chœur. Au-delà se trouve le sanctuaire.
    A droite : peinture murale dans un bas-côté.

  • L’Arc triomphal (détails) : des anges déploient un phylactère : « Gloire à Dieu. »
  • Le chœur et sa voûte nervurée.
  • L’autel-retable

    Le tableau qui orne l’autel-retable représente La Pentecôte.
    Après la Résurrection du Christ, Marie et les apôtres enfermés au Cénacle, par crainte de représailles, reçoivent l’Esprit Saint sous forme de langues de feu.

  • Statuaire
    Nombreuses représentations de la Vierge.

    A gauche, Notre-Dame de La Salette.

    A gauche, piéta
    Au centre, enfance de Marie : Anne, sa mère, lui enseigne la lecture.
    A droite, sainte Philomène

  • Vitraux

Saint Genès
Saint-Genès, mais lequel ? Le Père Chabanet, ancien prêtre, de la commune, a bien voulu nous adresser le résultat de ses recherches qui ont abouti à deux possibilités :

  • « Saint-Genès le comédien » est fêté comme saint Louis le 25 août. Ce qui expliquerait pourquoi on sortait parfois la statue de saint Louis lorsque l’on faisait la procession. Saint martyrisé vers l’an 300.
  • ou bien « Saint-Genès le chevalier » descendant d’une noble et riche famille auvergnate. Il était très instruit, bienveillant, extrêmement bon et aimé de tous, des pauvres comme des riches. Il devint à l’unanimité évêque de Clermont. Il mourut en 662 et est aussi fêté le 25 août.
    Lequel est véritablement le Saint-Patron de notre commune ? On a toujours hésité entre ces deux hommes. « Moi-même, j’ai fêté tantôt l’un, tantôt l’autre » conclut le Père Chabanet.
    (In fiche signalétique de l’église)

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 18 septembre 2017
par  gs

Le saint Roch de Saint-Genès la Tourette

Le saint Roch de Saint-Genès la Tourette en l’église Saint-Genès

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois