Diversité et richesse de notre patrimoine


La plus ancienne mention connue de son culte est aux archives de Voghera (la ville italienne où Saint Roch mourut en 1379) où une autorisation écrite des échevins permettait l’organisation d’un marché sous la protection du saint en 1382.

Le culte de Saint Roch est encore important de nos jours.


A noter les
Rencontres Internationales de Saint Roch de Montpellier


ci-dessous la cuvée des 15 et 16 août 2015.

Clic sur le Titre "La Croix" ci-dessous

PNG - 20.9 ko

Mais plus confidentiel on peut noter :
Le reportage du journal La Montagne en date du 25 août 2008.

Clic sur le document ci-dessous

JPEG - 120.8 ko


En Corse, le jour de la Saint Roch une messe a lieu au cours de laquelle on fait bénir des petits pains. Ces pains bénis, qui sont censés protéger, doivent être gardés jusqu’à l’année suivante.

Au-delà du comportement religieux ce sont les différentes interprétations de la ferveur populaire qui m’intéressent car elles nous renvoient à l’époque où l’auteur a exécuté son œuvre et nous font découvrir une foule de renseignements :

Sous les traits de Roch toutes les classes de la société sont représentées.

  • Nous pouvons les reconnaître grâce au costume qu’il porte : vêtement, chapeau, chaussures… Rien ne manque. Manant, bourgeois, ecclésiastique, aristocrate « perruqué », gens d’arme sévèrement cuirassés défilent sous nos yeux.
    Villebret Poliet (03) - Gannat (03) - Doranges (63)
Mareugheol (63) - Riom (63) - Montbeugny (03)
  • Parfois le passage de quelque souverain de renom inspire une statue coiffée d’une couronne…
Saint Urcize (15) - Saint Dier d’Auvergne (63)


A moins qu’un turban n’évoque les lointaines invasions arabes comme à Saint Dier d’Auvergne… Pour preuve : à quelques kilomètres, dans une autre commune se trouve l’étang des Maures où dit-on les Arabes firent boire leurs chevaux avant de poursuivre leur progression vers Thiers.

  • Au temps de la peste noire : La tunique de l’infamie

" Il était vêtu d’une tunique rouge recouverte d’un manteau d’étoffe grossière. "
(La vie de Saint Roch - Pierre Louis Maldure et rapportée par Sirius au 16 août. Office Saint Roch - Paris - 1670).
A gauche, Chaudesaigues (15). A droite, Golinhac (12)

Par crainte de la contagion on isolait les pestiférés dont les maisons étaient marquées d’une croix rouge ou noire. Ils devaient porter la rouelle (le coquelicot dans le sud-est), morceau d’étoffe rouge accroché à l’épaule.
Saint Roch a dû porter ce signe devant lequel tout le monde fuyait.

Comme ici le Saint Roch de Noirétable (42) :

A sa majorité, il distribua tous ses biens aux pauvres et partit en pèlerinage pour Rome sur les tombes des apôtres Pierre et Paul, morts au nom de leur foi pour le Christ ressuscité, probablement par le chemin des Lombards (aussi appelé camino francescano - chemin des Franciscains) c’est une partie de la via Francigena.
Les pèlerins de Rome étaient désignés sous le nom de « Romieu ».


Le pèlerin de saint Jacques de Compostelle porte le signe de la coquille, le pèlerin vers Rome porte les clés de saint Pierre et le pèlerin de Jérusalem porte les palmes.

Mais on a coutume de représenter souvent saint Roch avec la coquille car à la fin du Moyen Age elle est devenue le signe de tous les pèlerins.

La vox populi et l’Eglise en firent un saint, c’est-à-dire un être différent, tant il démontra sur ce chemin ses qualités de soignant thaumaturge en allant vers les pestiférés et les exclus, et de pèlerin respectant ses vœux de pauvreté et d’anonymat.


Aujourd’hui, il est le saint patron laïc des pèlerins du monde entier, très populaire chez nos voisins italiens et espagnols, notamment sur le camino francés en direction de Santiago.
A gauche, Naves (19). A droite, Clamecy (58)


Nous le trouvons également portant les clés au château de Bien-Assis à Montluçon.

  • Il serait plaisant de définir la race du chien, chien de seigneur, précise la légende ! Peut-être simple bâtard ?
    La légende a retenu son nom : Roquet : petit chien de Roch.
JPEG - 22.3 ko JPEG - 24 ko JPEG - 25.3 ko JPEG - 23.8 ko JPEG - 20.4 ko JPEG - 22.1 ko JPEG - 22.3 ko JPEG - 24 ko JPEG - 25.3 ko JPEG - 23.8 ko JPEG - 20.4 ko JPEG - 22.1 ko

" Non attaché à mon chien j’étais, mais chien du seigneur m’apportant nourriture quand point demandé n’était, car pas mon chien n’était, ainsi sur le chemin ai-je trouvé la Vérité, car sans chien à moi et par moi possédé, point possédé n’était du chien.
Et alors tout ouvert j’étais, à l’Ange qui passe, au chien qui m’apporte, au Divin qui se révèle ainsi.
C’est le Dit de saint Roch entre tant d’autres Dits "
  • Saint Roch figure sur toutes sortes de supports : vitraux, bannières, tableaux, fresques, croix de chemin, retables, jeux de cartes…
    Saint Roch guérissant les pestiférés


Huile sur toile, 307 cm sur 673 cm. Œuvre de Jacopo Robusti, dit le Tintoret, exécutée en 1549 pour l’église de San Rocco à Venise (Italie).
La toile entasse les corps malades et souffrant, présentant de facto une ambiguïté entre guérison physique et guérison spirituelle.

L’inhumation des cadavres à la Tourette par le chevalier Roze


Huile sur toile de style baroque, 125 cm sur 210 cm. Œuvre de Michel Serre (musée Atger, Montpellier). Scène de la peste de 1720 à la Tourette (Marseille). Représentation du chevalier de Roze déblayant le quai de la Tourette des cadavres de la peste. Cette action figure de façon exemplaire l’intervention de l’État

Archignat (63) - Baixas (66) - Paris, Saint Nicolas des Champs
Bozel (73) - Mareugheol (63) - Portugal, Douro-Sabrosa
  • L’art religieux se manifeste par une profusion de tapisseries, de tableaux d’un grand raffinement et de statues en bois doré.

Le sculpteur a également employé de nombreux matériaux, depuis les plus humbles jusqu’aux plus recherchés : bois, plâtre, stuc, marbre, etc.

Certaines statues sont rudimentaires, d’autres délicatement travaillées, de facture ancienne ou radicalement moderne.

Riom (63) - Riom - Saugues (43) - Nasbinals (48) - Golinhac (12) - Sète (34)
  • Si on le trouve essentiellement dans les édifices religieux, chapelles ou oratoires
    • Il n’est pas rare de le croiser à l’extérieur enchâssé dans un mur
      A gauche, Allanche (63). Au centre, Auzon (43). A droite, Chas (63)
    • ou, au détour de quelque ruelle, logé dans une niche. Et même en façade de bâtiments civils.
      A gauche, Troyes (10). A droite, Paris (75)
    • ou dans une pièce d’un château comme ici en Auvergne dans le château de La Chassaigne à Thiers (63).
  • Et puis aussi chez nos voisins Outre-Rhin où Goethe dans un petit opuscule relate une promenade qu’il effectua en compagnie de deux amis dans la contrée du Rheinland, aux abords du Rhin. Cette promenade le conduisit à Bingen, là où sur un promontoire dominant le fleuve, se dresse un petite chapelle blanche dédiée à Saint Roch.
    Au cours de la fête célébrée le 16 août, Goethe nous livre ses impressions sur la découverte des vins locaux qu’il eut l’occasion de déguster tout au long de cette fameuse fête. C’était en 1814, entre Rüdesheim et Biebrich.

Le récit de la fête de Saint Roch nous fait découvrir comment Goethe s’est emparé d’un fait politique : la délivrance du secteur de Bingen occupé par les Français, puis d’un discours religieux sur le rôle de Saint Roch dans sa vocation de guérisseur et enfin la description poétique de ces collines rhénanes couvertes de vignes exceptionnelles aux noms enchanteurs.

  • Les Jeux de cartes
    • Tarot de Marseille

Roch et son chien sont représentés sur Le Mat du tarot de Marseille (1650). Une carte qui ne porte pas de numéro mais représente l’acteur qui parcourt le chemin du tarot (la voie).
Roch est en marche, la tête haute tournée vers le ciel, le baluchon sur l’épaule et le bâton de marche dans la main droite. Les chausses sont déchirées et le chien semble le pousser à avancer ou soigne-t-il la plaie en la léchant ?
PNG - 97.5 ko

    • Les Saints guérisseurs

Dans un jeu de cartes " Les Saints guérisseurs du Moyen Age à nos jours ".

  • Le culte de Saint Roch a eu un extraordinaire développement : depuis les cités qui avaient reçu le bienfait de ses guérissons miraculeuses (Césène, Acquapendente, Rome, Plaisance) jusqu’à toute l’Europe et aux côtes de la mer Adriatique.
    Peu à peu la dévotion à Saint Roch s’est étendue jusqu’aux limites du monde chrétien c’est ainsi qu’on trouve à l’extrémité septentrionale du Brésil un cap appelé Saint Roch.

Documents joints

PDF - 246.7 ko
PDF - 645.6 ko
PDF - 251.5 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois