Lourdes

Lourdes se situe au sud-ouest du département des Hautes-Pyrénées.
Au sud se découpe le massif pyrénéen avec à proximité les sommets du Béout et du Grand Jer.

Le Gave, venant de Gavarnie, traverse l’agglomération lourdaise, en direction du Béarn, baignant au passage les rives de la Grotte de Massabielle.

Histoire
La cavité des Espélugues est le témoignage des premiers habitants de Bigorre, comme en attestent le petit « cheval » en ivoire et les autres outils ou ossements trouvés.
Les Gaulois, les Romains, les Barbares et les Maures fortifièrent successivement le rocher de Lourdes où se trouvent édifiés le château fort et son donjon.
Au 17ème siècle, le rattachement de la Bigorre à la France (1607) diminue l’importance de la citadelle. Elle devient prison d’Etat, tenue par une petite garnison.
A l’aube des apparitions, Lourdes est un modeste chef-lieu de canton de 4.135 habitants. La petite ville agréable est une étape pour les curistes attirés par les eaux de Barèges, Cauterets,
Luz-Saint-Sauveur, Bagnères-de-Bigorre et pour les premiers « pyrénéistes » en route vers Gavarnie.


La légende de Lourdes
En 778, Charlemagne descend en vainqueur des monts pyrénéens. A Lourdes, il s’oppose de longs mois durant au Sarrazin Mirat, occupant le château de la cité. Alors que régnaient famine et maladie, le Maure voit surgir de l’azur un aigle qui survole le fort et laisse tomber à ses pieds l’énorme truite qu’il tient dans son bec. Le chef des Maures prend le poisson et le jette par-dessus les remparts. Pensant que l’infidèle possède encore des vivres, Charlemagne lève aussitôt le siège.
Converti au christianisme, Mirat prit le nom de « Lorus ». La ville fut appelée « Lourdes »

Cette ville, alors plus traversée que connue, devient après 1858, un centre de pèlerinages local, national, puis international.

Au 19ème, Lourdes, traversée par le Gave de Pau, est un bourg paisible qui compte de nombreux moulins. Parmi eux, le moulin de Boly abrite pendant 10 ans François et Louise Soubirous et leurs quatre enfants, dont l’ainée se prénomme Marie Bernarde dite Bernadette (née le 7 janvier 1844).
En 1854, la famille Soubirous bascule dans la misère : François est victime d’un accident de travail au cours duquel il perd un œil, il est accusé de vol et mis en prison, c’est la faillite du moulin.
Bernadette, atteinte par le choléra et la tuberculose, gardera une santé fragile toute sa vie. Obligée de quitter le moulin, la famille trouve refuge dans une ancienne prison de 16 m² appelée le Cachot, en 1856.
Le 11 février 1858, Bernadette, sa sœur Toinette et une amie, Jeanne Abadie, vont chercher du bois dans une grotte, appelée Massabielle, située le long du Gave. Alors que Toinette et Jeanne ramassent du bois, Bernadette entend un bruit, comme un coup de vent.
C’est la première apparition, elle sera suivie de 17 autres. Le 4 juillet 1866, Bernadette quitte Lourdes pour Nevers où elle entre au Couvent Saint-Gildard comme religieuse. Elle y meurt le16 avril 1879, son corps y repose toujours.

L’église Paroissiale du Sacré-Cœur

L’église paroissiale actuelle fut construite entre le 28 juillet 1875 et le 8 septembre 1903. Elle abrite les fonts baptismaux où Bernadette fut baptisée. Dans la crypte se trouve le tombeau de l’Abbé Peyramale, curé de Lourdes au moment des apparitions.
Sous le clocher, on peut admirer une statue de Bernadette en capulet.
L’église paroissiale a été construite en remplacement de l’ancienne église Saint-Pierre, église que fréquenta Bernadette et qui fut détruite par un incendie en 1904.

Les Sanctuaires de lourdes ont été édifiés après les apparitions de l’Immaculée Conception à Bernadette Soubirous en 1858, à la suite de la proclamation de leur caractère « surnaturel et divin » par Mgr Laurence. Les autorités religieuses ont eu à cœur de réaliser un vœu de la vierge, soit édifier une chapelle. L’abbé Peyramale est chargé de l’organisation de cette entreprise, ainsi que des pèlerinages, soit de l’administration du site, acquis quatre mois plus tôt par l’évêque. L’abbé fait aménager les abords de la grotte de Massabielle, et il peut donner libre cours à son instinct de bâtisseur en lançant la construction de la chapelle, qui prendra pied au-dessus de la grotte. Ce sera la Basilique de l’Immaculée-Conception de Lourdes. Le 4 août 1864, la première procession se rend de son église paroissiale à la grotte, où Mgr Laurence bénit la statue de la Vierge.

Basilique de l’Immaculée Conception

La première basilique construite fut celle de l’Immaculée Conception. Elle surplombe la grotte de Massabielle, d’où partent ses fondations. La construction de l’édifice dura de 1866 à 1871 sur les plans d’Hippolyte Durand. La consécration eut lieu en 1876. Sa capacité est de 700 personnes environ.

Basilique du Rosaire

A cause de l’affluence des pèlerinages, la Basilique de l’Immaculée Conception ne suffit pas à contenir tout le monde, avant même l’achèvement de son édification. On entreprit alors la construction d’une autre église à partir des années 1880. Ce sera celle de Notre-Dame du Rosaire, à partir de 1883. Achevée en 1889 et consacrée en 1901, la basilique peut contenir 1500 fidèles dans un plan romano-byzantin original. Elle est située en contrebas de la basilique de l’Immaculée Conception, à l’est de la Grotte de Massabielle.

Basilique Saint-Pie-X

C’est encore une fois par nécessité qu’un nouveau lieu de culte vit le jour aux Sanctuaires de Lourdes dans les années 1950. Il s’agissait là de voir en grand. Tout fut mis en œuvre pour préserver l’unité architecturale de l’ensemble entourant la grotte. L’édifice est donc souterrain. Il s’agit de la Basilique Saint-Pie X, construite entre 1956 et 1958, pour le centenaire des apparitions. Dans un style moderne, la basilique peut rappeler une cale de navire renversée. Ses proportions sont impressionnantes (nef de 191 m de long pour 61 m de large), ce qui en fait la plus grande crypte au monde.

Le Pic du Midi

Le vaisseau des Etoiles au sommet du Pic du Midi.

Pour en savoir plus

Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 6 mai 2015
par  gs

Le Saint Roch de Lourdes

Le Saint Roch de Lourdes sur le sentier qui conduit de l’esplanade du Rosaire au sanctuaire marial de Lourdes
Une chapelle, sous les arcades du sanctuaire marial de Lourdes, reçut en 1913 une statue de saint Roch, offerte par le diocèse de Montpellier. Cette statue, d’une hauteur de 3 mètres, (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois