Cressanges

Le territoire Bourbon Pays de Moulins-Auvergne, se situe au Nord-Est du département de l’Allier. Il est organisé autour de Moulins, préfecture du département. Le territoire jouit d’un environnement naturel préservé marqué par deux cours majeurs : l’Allier et la Loire. L’eau est également source de détente et de bien-être avec la station thermale de Bourbon-l’Archambault ou encore le tourisme fluvial sur le canal latéral à la Loire. Berceaux des Ducs de Bourbon, le territoire a hérité d’un patrimoine architectural remarquable.

Toponymie
Cressanges viendrait de "Créus angus" (domaine de Créus) laissant supposer une origine gallo-romaine, hypothèse appuyée par des traces de constructions, découvertes lors de la percée de la voie rapide en 1975. Il y a tout lieu de croire qu’un domaine, (villa romaine) occupait ce site. Une grande amphore découverte sur le chantier de fouilles est en exposition à la Mairie.

Histoire

Au Moyen Age, un ensemble de constructions fortifiées, « La Motte » devait protéger le petit bourg. Il ne subsiste pratiquement rien de ces bâtiments.
Autour de l’ancienne église, des menhirs de petite taille laisseraient supposer que depuis longtemps des groupes humains vivaient là.
Vers le 9ème ou le 10ème siècle, Cressanges rattaché au diocèse de Bourges, dépendait du Prieuré de Souvigny et s’appela Saint-Julien de Cressanges.

La guerre de Cent Ans apporta dévastations et misères. Ainsi, en 1373, chaque feu fut taxé de trois « gros » (la monnaie de l’époque) pour contribuer aux réparations des défenses de Souvigny qui offraient aux paroisses voisines la protection de ses fortifications en cas de danger. La ville avait repoussé les Anglais du duc de Lancastre en Octobre 1373, mais ses murs avaient subi d’importants dégâts.
Au 16ème siècle, la paroisse dépend pour la justice, de la châtellenie de Verneuil. Les malfaiteurs étaient jugés et emprisonnés à Verneuil où il y avait « lieu propre et prison civile et criminelle ».

Cressanges comprenait alors quatre riches « villages » :

  • Le bourg, composé de 124 feux et de deux châteaux féodaux, propriétés de familles nobles :
    • le château des Noix, (orthographié « Nohats » sur une carte du XVIIème.) le plus ancien Il est occupé avant 1400 par la famille de Mareschal.
    • Le château de Dreuille dont l’actuel bâtiment fait suite à d’autres constructions fortifiées appartenant à la famille de Dreuille depuis le 13ème siècle.
  • Les 3 autres ; Rousseau, La Brosse, La Charnay.
    En 1827, l’ancienne commune de Comps est réunie à Cressanges.

Eglise Saint Julien

Eglise Saint-Julien (néo-romane, 1897)

L’église initiale était de facture romane, construite vers la fin du XIe siècle et au début du siècle suivant. Eglise de plan longitudinal, en croix latine, à transept saillant, terminé par un chevet plat.

Le clocher est une tour-clocher, surmontée d’une flèche de pierre, et qui est accolée au flanc nord de l’église, dans l’angle formé par le bras nord du transept et des bas-côtés.
Les guerres de religion causèrent des ravages nécessitant d’importantes réparations.
En août 1893, la foudre frappe le clocher de l’église romane de Cressanges, provoquant d’importants dégâts. Le conseil municipal décide la construction d’une nouvelle église. Les plans sont réalisés en 1894 dans un style néo-roman. Les pierres provenant de l’ancien édifice sont réutilisées pour la construction de cette nouvelle église, terminée le 21 novembre 1897 et inaugurée en mai 1898.
À l’occasion du centenaire de l’église en 1998, des vitraux fabriqués à l’ancienne par Alain Gauthier, maître-verrier d’Agonges (03) remplacent les vitraux primitifs, très endommagés.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 22 janvier 2014
par  gs

Les saints Roch de Cressanges

Les saints Roch de Cressanges en l’église Saint-Julien

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois