Cheylade

Cheylade s’enorgueillit de posséder une des plus belles églises du Cantal bâti sur un promontoire dominant la vallée face au Puy Mary

“J’aime son église au toit bas et lourd” écrivait le félibre Eugène Pagès d’Escolores.

Eglise Saint Léger : Façade et Abside

  • Le porche

    A deux travées du 15ème siècle est orné en son milieu d’un médaillon à monogramme I.T. I. S. (In Terra Jérusalem Socius = Compagnons Alliés pour la Terre Sainte) rappelant l’époque des croisades auxquelles prirent part de nombreux habitants de la vallée sous la conduite d’Arnaud, seigneur d’Apchon.

  • La nef centrale communiquait avec les collatéraux par de grands arcs surélevés dont la retombée se perd dans l’épaisseur des piliers.
  • Le chœur et les deux absidioles de style roman, en cul de four, date des 11ème- 12ème siècles.
    Dans le chœur tout est sobre :

L’autel en pierre, la croix de chemin avec sur une face le Christ et les deux larrons, sur l’autre la vierge et les saintes femmes.
C’est dans le chœur que l’on trouve quatre grandes colonnes aux chapiteaux archaïques : sirènes et feuilles d’acanthe

ainsi que six colonnettes basses aux chapiteaux à entrelacs et cordelettes, vestiges de l’époque carolingienne.

Ruinée pendant la guerre de 100 ans par les bandes anglaises, elle fut restaurée au 15ème siècle et reçut alors les chapelles latérales.

Au 17ème siècle la charpente jusqu’alors apparente fut cachée par trois voûtes composées de 1428 caissons de bois polychrome.
Ces fresques représentent des griffons, des monstres, des fleurs, des plantes, des têtes d’anges, des armoiries.
Le tout est rendu avec une naïveté d’expression qui en fait un ensemble unique en France.

A l’extérieur de la chapelle absidiale du nord, sous le toit de remarquables modillons sculptés : figure humaine, tête de bœuf, feuilles, squelette.

Mobilier

  • Bénitier du 15ème siècle en granit taillé. Pied carré et vase octogonal
  • Fonts baptismaux en pierre (15ème siècle)
  • L’autel en pierre et la croix de chemin avec sur une face le Christ et les deux larrons, sur l’autre la vierge et les saintes femmes
  • Christ en bois du 4ème quart 14ème siècle
  • Saint Léger patron de la paroisse (Chêne taillé : polychrome du 15ème siècle).
  • Sainte-Anne (Bois polychrome du 14ème siècle)

À l’entrée de la chapelle du Sacré-Cœur s’élevait un écusson aux armoiries de la famille d’Estaing.

Pour la petite histoire :
À la bataille de Bouvines, le chevalier d’Estaing donna son propre cheval au roi Philippe Auguste et l’aida à se remettre en selle.


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 27 septembre 2010
par  gs

Le Saint Roch de Cheylade

Bois polychrome 14°
Ici, l’Ange panse la plaie avec un linge

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456