Eglise Saint-Jacques de Pouldavid

Le quartier

Un port connu dans tout l’ouest de l’Europe
Édifiée sur un coteau, elle dominait, il y a plusieurs siècles, un port très actif. Celui-ci occupait alors un vaste plan d’eau au fond de la ria du Port Rhu, aujourd’hui en grande partie comblé.
« Poldavy », comme les cartes anciennes le mentionnent, jouissait d’une renommée sur toute la côte atlantique européenne aux XVe et XVIe siècles.

Des relations commerciales avec le nord de l’Espagne
Le port exportait, du Portugal à la Zélande, les très réputées toiles d’Olonnes tissées dans la région. C’est aussi dans ce cadre que Pouldavid entretenait des relations commerciales avec le nord de l’Espagne. Ainsi, ce sont les voiles des tisserands de Locronan qui équipèrent les 130 navires de l’invincible Armada en 1588. En outre, Pouldavid a été un port de départ vers Compostelle pour les pèlerins de la pointe bretonne.
(In fiche signalétique de l’église)

Eglise Saint-Jacques de Puldavid

Davy, saint patron de la paroisse
Davy est le patron primitif de Pouldavid. Ce moine, né en Bretagne au Ve siècle, devint archevêque de Mynyw, sur la côte nord de Pembrokeshire, au Pays de Galles. C’est l’un des grands saints bretons, vénéré des deux côtés de la Manche.
L’église de Pouldavid est néanmoins dédiée à Saint-Jacques de Compostelle.
(In fiche signalétique de l’église)

L’église Saint-Jacques en quelques dates
Plusieurs fois remaniée entre le XIVe siècle et le XVIIIe siècle, elle est difficilement rattachable à un style particulier. La nef, qui suit un plan irrégulier, semble dater du XIVe siècle. Le chœur et le transept datent pour leur part du XVIe siècle, époque de l’âge d’or de Pouldavid. À l’intérieur, il faut voir les 16 panneaux peints sur la voûte en lambris du chœur représentant la passion du Christ et sa Résurrection et plusieurs statues polychromes.
(In fiche signalétique de l’église)

Côté nord de l’église
Portail occidental

Le maître-autel et le retable datent 1693 et sont l’œuvre du maître-sculpter Grégoire Ansquer, peintre et doreur à Pont-Croix.
Sur l’autel, la peinture représente le Christ accompagnés des 4 Évangélistes tandis que les statues de saint Barthélemy et de saint Jacques sont présentées de chaque côté.

  • Lambris de revêtement
    bois (support)
    Peintures des lambris du chœur en 16 compartiments sur support bois de hauteur approximative de 150 cm pour chaque compartiment. Les scènes représentent la passion du Christ et la Résurrection. Œuvre du 1er quart du 16e siècle.
  • Détail : Jésus au jardin des oliviers
    JPEG - 280.3 ko

Ces seize tableaux, non signés peuvent être rapprochés des taolennoù (tableaux en breton) de Michel Le Nobletz, qui prêche à Douarnenez de 1618 à 1640, par leur conception du récit.

Pietà du 16e siècle


La Vierge est accompagnée de Jean et de Marthe reconnaissable au pot d’aromates déposé à ses pieds.

A gauche, saint Jacques, patron de la paroisse
A droite, saint Jean-Baptiste (XVe siècle)

A gauche, sainte Anne, seule, qui tient le livre, rappel de sa fonction d’éducatrice.
A droite, sainte Véronique qui expose le Suaire, qu’elle tient devant elle, à deux mains.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 3 septembre 2017
par  gs

Le saint Roch de Douarnenez

Le saint Roch de Douarnenez en l’église Saint-Jacques de Pouldavid

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois