Saint Bon Tarentaise

Saint Bon Tarentaise est le chef-lieu de 5 villages séparés :

  • Saint-Bon-Tarentaise,
  • Le Praz-Couchevel,
  • Courchevel 1550,
  • Moriond-Courchevel
  • Courchevel 1850 en Savoie.

Eglise de Saint Bon Tarentaise

L’église de Saint Bon Tarentaise a été reconstruite entre 1667 et 1671.

  • Extérieur

    L’église de Saint Bon Tarentaise est sur les chemins du baroque mis en place à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de 1992, officiellement connus comme les XVIème Jeux olympiques d’hiver, qui ont lieu à Albertville.


Le baroque est un art issu de la réforme catholique pour répondre à la réforme protestante au début du 16ème siècle. L’art baroque apparaît ainsi en Savoie dans le courant du 17ème siècle. Les églises souvent d’apparence modeste vont s’orner d’un mobilier voulant préfigurer (annoncer) la beauté du paradis, célébrer la gloire de Dieu et manifester un besoin d’espérance en la vie.
La profusion des ors, des couleurs, des jeux de lumière, des lignes courbes, des angelots et figures bibliques mis en scène, vont alors décorer les églises des vallées de Savoie, de Maurienne, Tarentaise, Beaufortain et Val d’Arty.

  • Intérieur
    • La poutre de gloire

      Entre les piliers, la poutre de gloire : Christ en croix entouré de la Vierge, Marie-Madeleine aux pieds du Christ, Saint Jean.
      Inscription latine signifiant « Ô Croix unique espoir ».

    • Le retable du Chœur

      Réalisé au 18ème siècle par Jean-Marie Molino.
      Le tableau central représente le couronnement de la Vierge par la Trinité.
      En bas Saint Bon et Saint Michel.
      Au-dessus un bas-relief de l’Assomption de la vierge encadré par les statues de 2 évêques.

    • Le retable Saint Antoine

      Œuvre de Jean-Marie Molino
      Attique : Saint Antoine
      Le tableau central représente Antoine du Désert, Saint Loup et dans le ciel la Vierge à l’Enfant.
      Niches du registre inférieur : Saint François d’Assise (gauche) et Sainte Claire (droite)
      Niches du registre médian : Saint François de sales (gauche) et Amédée IX le Bienheureux (droite)
      Niches du registre supérieur : Saint Félix (gauche) et Saint Mamert (droite)

    • Le retable du Rosaire

      Œuvre de Jean-Marie Molino réalisé en 1689.
      Sur la prédelle, la Vierge à l’enfant en bois doré
      Dans le médaillon central, la Vierge à l’Enfant avec autour 15 médaillons représentant les mystères du Rosaire (Joyeux, Douloureux, Glorieux)
      Au registre inférieur, Saint Dominique (gauche) et sainte Catherine de Sienne (droite)
      Au registre supérieur, Saint Roch (gauche) et Saint Sébastien (droite) encadrent une Vierge de Pitié.

    • Le retable des Âmes du Purgatoire
      Bas-relief réalisé en 1756 qui représente la célébration de l’Eucharistie par le prêtre qui permet le rachat des Âmes du Purgatoire (visibles en bas)
      A gauche, Saint Augustin et à droite Saint Ambroise
      Attique : au sommet la Vierge à l’Enfant. Des colonnes, des tibias surmontés de la tiare papale, de mitres et de couronnes pour évoquer l’égalité de tous devant la mort
      A gauche, un personnage non identifié et Saint Dominique à genoux
      A droite, Saint Guérin et Sainte Catherine de Sienne.

C’est aussi…

  • Des fleurs.

    A gauche, Gentiane acaule.
    A droite, Panicaut des Alpes.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 23 juillet 2013
par  gs

Le Saint Roch de Saint Bon Tarentaise

Le Saint Roch en l’église de Saint Bon Tarentaise

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois