Escurolles

La commune d’Escurolles est située en Limagne bourbonnaise, au sud du département de
Le pays d’Escurolles est jumelé avec la région du lac Koboro au Mali, près de Niafunké.

Histoire

Occupées par les Gaulois, les vallées de l’Andelot et du Châlon deviennent ensuite une terre d’élection des Romains, qui bâtissent dans ce terroir fertile de nombreuses villae, desservies par une voie menant de Vichy à Néris les Bains, via Chantelle la Vieille. Des fragments de tuiles à rebord, des tessons de céramique et quelques pièces de monnaie confirment cette présence.
Siège d’une viguerie, centre de circonscription administrative avant 984, Escurolles acquiert une certaine importance sous la seigneurie de l’abbaye de Cluny.
Presque ruinée par les ennemis de Cluny, la ville fait appel à la protection de Philippe-Auguste. Le roi accorde à Escurolles en 1189 une charte de pariage et de coutumes, parmi les premières du Bourbonnais ; les habitants reçoivent les coutumes de Saint-Pierre le Moûtier, ils payent en retour un cens et la justice est partagée par moitié (« pariage ») avec les moines.
Une enceinte enserre désormais la ville administrée par trois consuls. Nicolas de Nicolay, dans sa Générale description du Bourbonnais, mentionne Escurolles au nombre des villes closes.
En 1440, lors de la Praguerie, Charles VII s’empare de la ville qui a pris parti pour les Princes. En 1465, Louis XI, pourchassant des opposants, s’arrête le 20 juillet pour y passer la nuit.
Il existait une ancienne abbaye de Génovéfains.
• Le prieuré Notre-Dame de Banelle est un sanctuaire à répit situé sur la commune d’Escurolles, au lieu-dit Banelle. Un pèlerinage a lieu le 3e dimanche du mois de septembre.
Un sanctuaire à répit est un type de lieu saint rencontré en pays de tradition catholique. Selon la croyance populaire en certaines provinces, le « répit » est, chez un enfant mort-né, un retour temporaire à la vie le temps de lui conférer le baptême avant la mort définitive. Ayant été baptisé, l’enfant pourra de ce fait entrer en paradis au lieu d’errer éternellement dans les limbes où il serait privé de la vision de Dieu. Le répit n’est possible qu’en certains sanctuaires, le plus souvent consacrés à la Vierge dont l’intercession est nécessaire pour obtenir un miracle.

Eglise Saint-Cyr et Sainte-Julitte

Chevet roman


L’église est située sur la commune d’Escurolles, au point le plus haut du bourg, derrière le château.
. Elle doit son nom à saint Cyr et à sa mère sainte Julitte, deux martyrs chrétiens du IVe siècle.
Le clocher, initialement construit à la croisée du transept, a été redéposé sur le narthex, puis a imposé la démolition du narthex lui-même en 1908.
Les cloches ont alors été installées sur un chevalet à ras de terre.
L’église renferme de nombreux supports sculptés, une peinture murale de la fin du XIIIe siècle et possède aussi des restes de peintures murales du XVe siècle
La fresque, dont il ne reste que la partie supérieure, représente le Christ en gloire dans une mandorle entouré des quatre apôtres et de leurs symboles.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 29 novembre 2017
par  gs

Le saint Roch d’Escurolles

Le saint Roch d’ Escurolles en l’église Saint-Cyr et Sainte-Julitte

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois