Martigny

Martigny est une petite commune du nord-ouest de la France, située dans le département de la Manche et de la région Basse-Normandie.

Elle fait partie de la Communauté de communes « de Saint Hilaire du Harcouët ».

Villes voisines : Parigny, Saint-Hilaire du Harcouët, Le Mesnillard, Virey, Chasseguey.
La grande ville la plus proche de Martigny est Fougères.

Eglise Saint Martin

L’église est bâtie sur un terrain appartenant au château dont les très anciens propriétaires seraient des anglais Birmingham.
Au fond on distingue la façade blanche du manoir du Comte Le Crosnier du Theil (1723 - 29 septembre 1829) et de ses descendants les de Birmingham.
L’édifice subit diverses transformations au cours des siècles.

Intérieur

L’église présente un chœur du 16ème siècle
Elle comprend une nef unique avec tour-clocher précédant le chœur.
La voûte en berceau de la nef est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 6 décembre 1939.
Sur la première poutre on devine les inscriptions : nom et adresse du charpentier qui a travaillé cette poutre.
Sur la deuxième l’écusson de Monsieur le Comte.

Un vitrail Renaissance (16ème) représentant la Sainte Parenté du Christ et ses mécènes, Jean Gosselin, seigneur de Martigny, son frère Robert, chanoine de Notre-Dame de Corbeil, et son fils Joachim, et leurs armoiries, restauré en 1841.

Pendant la révolution, ce vitrail avait été muré sur ordre du Comte pour le protéger des exactions des révolutionnaires.
Au-dessus apparaissent 3 écussons : celui du Comte, celui des de Birmingham, celui de Normandie.

Extérieur
Le chevet plat est percé d’une baie gothique à remplage lancéolé.
Le clocher, placé entre le chœur et la nef, est une flèche octogonale recouverte d’ardoise comme la nef.
La cloche, fondue par les frères Cardenet, a été bénite le 15 novembre 1840 en présence de sa donatrice Mme d’Etrepagny, propriétaire du château de Martigny. Elle porte l’inscription suivante : " L’an 1840 j’ai été bénite et nommée Marie par Monsieur Charles Eugène Gallye d’Hibouville et Madame Emilie Honorine Marie Rose Cadouche d’Etrepagny ".
Le clocher a été restauré en 1984.

Le cimetière

Autrefois, les cimetières se trouvaient toujours autour des églises.
A la fin du 18ème siècle, l’idéologie des Lumières trouve dans les cimetières un espace privilégié pour imposer ses considérations hygiénistes : les cimetières, trop exigus, favorisent les épidémies, leur présence en ville est un facteur d’insalubrité.
Une déclaration royale recommande d’éloigner les cimetières paroissiaux des lieux d’habitation. Le décret organique du 23 prairial en XII (12 juin 1804) va réorganiser les cimetières : il interdit toute inhumation dans les édifices cultuels, fixe l’emplacement des cimetières hors de l’enceinte de l’agglomération, impose le creusement de fosse individuelle (en réaction contre les fosses communes) et met en place le système des concessions.
Ce décret n’a pas toujours été appliqué dans les petites communes, qui ont ainsi conservé leurs cimetières autour de leurs églises.


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 14 octobre 2013
par  gs

Le Saint Roch de Martigny

Le Saint Roch de Martigny en l’église Saint MartinHauteur = 2,90 m

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois