Brignoles

Toponymie
Le nom Brignoles viendrait de deux mots celtes : « brin » (prunes) et « on » (bonnes).

Histoire

A partir du XIIe siècle, les princes Aragonais deviennent peu à peu les maitres de la cité. Le traité de 1222 confirme la possession de la cité au Comte Raymond Bérenger. Les Comtes vont se succéder, Aragonais puis Angevins, le comte de Provence entre dans le royaume de France à la mort de René d’Anjou en 1481.
Les archives de la ville, qui abritent les actes constitutifs et politiques de la commune depuis 1280, témoignent des visites royales comme celles de François Ier, Charles IX, Louis XIV qui donnent lieu à de grandes fêtes.
Cet engouement va attirer dans la ville des familles nobles qui s’installeront et contribueront au développement économique de la ville. Brignoles s’affirme comme une citée importante pour la Provence avec l’accueil du parlement de Provence, lors des grandes épidémies de peste qui ravagent Aix-en-Provence en 1502 et en 1506. Elle accueillera également le siège des Etats de Provence pendant plusieurs années ainsi que la préfecture puis la sous-préfecture.
Résidence privilégiée des Comtes de Provence, la ville a gardé des empreintes de son passé médiéval. La première enceinte fortifiée date du Xe siècle, c’est le castrum de Brignoles (ou castrum Brimoniae).
Au XIIIe siècle, les Comtes de Provence deviennent seigneurs de Brignoles. Le château est alors transformé en palais et de nouveaux remparts sont érigés : la ville médiévale est née.

Eglise Saint-Sauveur

Lorsque Brignoles n’était encore qu’un petit bourg adossé à la colline, on construisit de 1012 à 1015, Notre Dame des Courtines, orientée est-ouest.
L’accroissement important de la population du à la venue des Comtes de Provence nécessita la construction d’une plus grande église : Saint-Sauveur, nom qui lui fut probablement donné en référence à la cathédrale d’Aix-en-Provence. Faute de place, l’église ne put être orientée que nord-sud.
Les deux édifices religieux cohabitèrent pendant 3 siècles jusqu’à leur union, où le premier devint une chapelle du second.
Le portail roman de l’église Saint-Sauveur, est formé de colonnes et de chapiteaux Corinthiens dont le modèle se retrouve dans la conception des bais géminées de la maison romane, située à proximité.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 18 mars 2017
par  gs

Le saint Roch de Brignoles

Le saint Roch de Brignoles en la chapelle Saint-Louis

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois