Labosse

Eglise Saint-Barthélémy et Saint-Pierre

L’église Saint Barthélémy et Saint Pierre dominant le village, est un édifice assez vaste dédié à Saint Barthélémy et Saint Pierre en 1518 comme le précise une inscription figurant dans le chœur.
Son plan se compose d’une nef unique suivie d’un chœur que termine une abside à trois pans. Une grande chapelle est greffée au nord du chœur tandis que le clocher s’élève au sud de celui-ci. Un porche plus tardif précède la nef.
L’utilisation de la brique seule est réservée aux parties orientales tandis que briques et silex sont utilisés conjointement dans la nef. Toutes les fenêtres sont de simples lancettes qu’aucun remplage ne vient agrémenter. La seule fantaisie dans cet ensemble assez austère est constituée par le jeu décoratif de damiers obtenu par des briques plus sombres qui se remarque sur la chapelle nord.
Construction massive et pratiquement dénuée d’ouvertures, le clocher est surmonté par une savante structure en charpente recouverte d’ardoises que termine une flèche effilée. Une tourelle d’escalier polygonale occupe l’angle sud-ouest.
(In fiche signalétique de l’église)

Le retable
Au sein de la production des retables beauvaisiens, concentrée surtout dans les deuxième et troisième quarts du XVIème siècle, le retable de Labosse est l’un des rares dont on conserve le contrat passé devant notaire.
Sa composition, dérivée du modèle mis au point dans les anciens Pays-Bas, en particulier à Bruxelles et Anvers, est caractéristique des retables de l’Oise : des reliefs sculptés richement polychromés sont insérés dans une caisse divisée en sept travées comportant chacune trois plans, la travée centrale surélevée accueille un second registre. L’iconographie est consacrée à la Passion du Christ, dont les épisodes sont clairement ordonnés de gauche à droite.
Mesurant 305 centimètres de large pour 235 de haut et 31 de profondeur, le retable de Labosse, en bois de chêne, est l’un des plus monumentaux conservés dans l’Oise.
Le nettoyage du retable a révélé que près des deux tiers de sa polychromie originale sont conservés, celle-ci ayant été très peu retouchée, à l’exception de quelques lacunes masquées avec une peinture ocre. Les techniques utilisées sont d’une grande variété.
Sa restauration a permis d’entrer dans l’intimité de l’œuvre et de mieux comprendre comment le travail du sculpteur et celui du peintre s’articulent et se complètent pour créer une œuvre originale et de qualité, ce dont témoigne notamment la diversité des techniques de polychromie qui imitent en les adaptant celles des retables des anciens Pays-Bas.
(In fiche signalétique de l’église)


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 18 février 2018
par  gs

Les saints Roch de Labosse

Les saints Roch de Labosse en l’église Saint-Barthélémy et Saint-Pierre
technique : sculpture
désignation : statue : saint roch
localisation : Picardie ; Oise ; Labosse
édifice : église Saint-Barthélémy
dénomination : statue
matériaux : bois : taillé
siècle : 16e siècle
protection MH : (…)

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012