Mortemart

Le village de Mortemart est situé au pied des monts de Blond en Limousin.

Toponymie
L’origine du nom Mortemart serait romaine ou gallo-romaine, en raison de sa situation dans une plaine marécageuse, "Mortuum Mare" signifiant mer morte.

Château

Le village s‘est construit autour de son château.

Edifié en 995 par Abon Drut, Seigneur de Mortemart, il est le berceau de l’illustre famille, dont Françoise Athenaïs, Marquise de Montespan et favorite de Louis XIV, est l’un des membres les plus connus.
Démantelé par ordre de Richelieu, le second étage des tours et du bâtiment principal disparut.
L’édifice a été racheté à la fin du XIXe s. par la famille de Mortemart à laquelle il appartient toujours.
Le site du château fort constitue un lieu paisible et romantique avec ses douves et son jardin reposant.
Sur la place Royale se dressent les halles en bois du XVIe siècle qui rappellent le passé commerçant de la cité.
Quant aux couvents des Carmes et des Augustins (XIVe s.), ils témoignent du passé religieux du lieu.
Le Cardinal Gauvin, natif de Mortemart, fit du village un important centre religieux. Il y fonda trois couvents en 1330 : le couvent des Chartreux, le couvent des Carmes et le couvent des Augustins.

  • La Chartreuse

Dédiée à la prière, ne subsista qu’un siècle. On en ignore la localisation précise.

  • Le Couvent de l’ordre des Carmes

    Destiné à accueillir et soigner les pèlerins et les indigents, se caractérise par la pureté de ses lignes, le bâtiment ayant subi très peu de modifications. Il formait un quadrilatère fermé par une chapelle détruite en partie à la Révolution et entièrement démolie lors du percement de la route de Blond vers 1850. L’aile centrale abrite deux escaliers monumentaux en granite et bois datant du XVIIe.

  • Le couvent de l’ordre des Augustins

Le couvent dirigeait un collège, date également du XIVe, bien que sa façade actuelle ait été refaite en pierre de taille au XVIIIe par les Frères Broussaud, célèbres architectes limousins. Une enfilade de portes d’entrée en granite laisse apparaitre la fontaine de l’ancienne ferme (XIVe) aux armes du cardinal.
Le bâtiment du collège, situé entre le couvent et l’église, abrite aujourd’hui les locaux de la mairie.

Eglise Saint Hilaire

Ancienne chapelle du couvent des Augustins (XIVe), elle est devenue église paroissiale au XVIIe, elle a alors été dotée d’un clocher à triple bulbe couvert d’ardoises.

Stalles


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 4 septembre 2016
par  gs

Le Saint Roch de Mortemart

Le saint Roch de Mortemart en l’église Saint-Hilaire
technique : sculpture
désignation : groupe sculpté : saint roch
localisation : Limousin ; Haute-Vienne ; Mortemart
édifice : église paroissiale Saint Hilaire
dénomination : groupe sculpté
matériaux : bois : taillé, peint, doré
structure (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois