Limoges

PNG - 33.6 ko
Limoges fait partie des 146 villes et pays ayant obtenu le label Ville d’art et d’histoire pour la qualité de son patrimoine, riche par sa diversité hérité de plus de 2000 ans d’histoire, et pour ses arts du feu (porcelaine, émail, vitrail).
JPEG - 26.1 ko


Le logo contemporain de Limoges représente une flamme, qui évoque les arts du feu et les techniques liées (porcelaine et émaux, céramique industrielle). Le bleu et le rouge rappellent les couleurs dominantes du blason traditionnel de la ville (Saint Martial). La forme ronde du logo évoque l’histoire de la ville, par la forme originelle de la cité et du château.

Pourquoi surnommait-t-on la ville Limoges la Rouge ?
À cause de la lueur des fours qui embrase le ciel jour et nuit.

Quand le Lémovice gaulois voit le jour près d’un gué au bord d’une rivière, qui peut alors imaginer la notoriété future de la cité balbutiante ?
Une ville dont le seul nom prononcé s’identifiera à celui d’une marque mondiale : Limoges !

Patience et longueur de temps… Après la réputation acquise par les émaux champlevés du Moyen Âge, le succès semblera s’endormir… Puis, les peintres de la Renaissance, plus tard, réveillent l’histoire de l’émail… et c’est « l’aventure porcelaine » qui à partir du XVIIIe consacrera Limoges comme la capitale des Arts du feu.

Au fil de ces pages, chacune des « disciplines » Arts du feu se livre, trop peu sans doute, mais avec la volonté d’être, pour vous, un accompagnateur utile qui vous mettrait… la porcelaine à la bouche, l’émail en tête et le vitrail au cœur.

DE LA CHINE… À L’AVENTURE
INDUSTRIELLE À LIMOGES

Marco Polo, le premier, à la fin du XIIIe siècle, rapporte de Chine la fameuse porcelaine.
À la fin du XVe siècle, l’ouverture de la Route des Indes (Vasco de Gama) établit un commerce régulier entre Extrême-Orient et Europe. Malgré des recherches constantes, personne ne parvient en Europe à percer le secret de la porcelaine.
En Italie, on découvre vers le début du XVIIe siècle la « porcelaine tendre »… mais il lui manque précisément la dureté qu’apporte le kaolin.

Le mot « kaolin » tire son origine d’un mot chinois, « Kao Ling », qui signifie littéralement « haute colline », du site élevé où l’on trouva du kaolin pour la première fois à l’époque des Tang (618-907). Le kaolin est une roche argileuse blanche, friable. En France, les premières traces d’exploitation de ce qu’on n’appelait pas encore kaolin remontent au Xe siècle et peut-être même à l’époque mérovingienne.
En Allemagne, au début du XVIIIe siècle, le chimiste Böttger trouve la formule de la porcelaine et découvre du kaolin dans la région de la Saxe où s’établit la manufacture de Meissen.
En France enfin, c’est à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute Vienne) qu’est découvert le kaolin en 1767.

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois