Paroisse Saint Roch en Durolle

La chapelle Saint Roch

Au dessus de Thiers, s’élève la petite chapelle de Saint-Roch en Durolle, bâtie sur un éperon rocheux, que l’on atteint facilement après avoir franchi le pont Saint-Roch.
La chapelle de Puy Seigneur, que l’on nomme depuis Saint Roch est érigée grâce à un marchand papetier Gilbert Bodiment. En 1630 à cette époque la ville se relève péniblement d’une longue épidémie occasionnant de cruels ravages sur la population depuis 1628.

C’est un acte notarié du 19 mars 1630, qui nous révèle c’est construction, par lequel Jean Chassonnerie maître maçon de Thiers, s’engage vis-à-vis du dit Bodiment à bâtir la chapelle.

Elle domine le creux de l’enfer traversé par la Durolle le long de laquelle se développa l’industrie de la coutellerie au milieu du 19ème siècle

La route conduit également, à travers des gorges sauvages, jusqu’au « bout du monde » : en effet elle s’arrête brutalement et il devient impossible de poursuivre plus avant.


Un petit rappel : Sous le vocable de Saint Roch…
" Saint Roch, guérisseur des infèzs (pestiférés), est à Montpellier vers 1340. A la mort de ses parents très jeune, Il vend tous ses biens, distribuant à l’instar de Saint François d’Assise, l’argent aux pauvres et part en pèlerinage à Rome. Ors Lorsqu’il arrive en Italie, celle-ci est ravagée par une épidémie de peste. Roch se met en quête de soigner les malades par le signe de la croix. C’est parcourant les routes, qu’il contracte la maladie. Il est alors chassé par ceux qu’il avait guéris. De ce nouvel enseignent il tire cette réflexion que la guérison véritable n’est pas celle du corps, mais plutôt celle de l’âme. Il se réfugie dans la forêt. Pour apaiser sa fièvre et laver sa blessure. Pour apaiser sa faim terrestre, le chien du seigneur voisin vole chaque jour un pain à son maître. Le seigneur Gothard, attiré par le manège de son chien, le suit et découvre Saint Roch et lui vient en aide. Saint Roch guérit reprend le chemin de Montpellier. Il est appréhendé et jeté en prison durant cinq années. On trouve dans sa cellule une inscription en lettres d’or disant que tous ceux qui prieront le glorieux Saint Roch seront guéris de la peste. Il est enseveli solennellement. Depuis ce temps là, le culte de Saint Roch s’est répandu dans toutes les provinces de France et d’Europe, Saint Roch étant considéré pendant longtemps comme le saint le plus populaire dans les campagnes. "
Voir rubrique du site "Qui était Saint Roch"


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 15 novembre 2010
par  gs

Le Saint Roch en Durolle

Article La Montagne - Août 2010 Clic sur l’image pour agrandirLe Saint Roch de Saint Roch en Durolle
La statue n’est pas visible car elle est en restauration mais ci-dessous la statue avant sa restauration.
Cependant une copie en a été faite : on peut l’admirer dans l’église paroissiale d’Escoutoux (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456