Cronat

Cronat est située dans le département de Saône-et-Loire, à la frontière des départements voisins de la Nièvre et de l’Allier, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Toponymie
En 818, la ville est citée sous Crounavum ou Craunacum.

En 1473, le cardinal Rolin, prieur de Saint-Symphorien d’Autun, rattache les dîmes de Cronat à la manse de son monastère.
En 1789, Cronat dépendait du bailliage de Bourbon-Lancy et de la recette d’Autun.


Extrait du mémoire du curé de Cronat, Charles de la Mothe de Carbonnel, à son évêque, en 1729
[…] Les paroissiens sont en général d’une extrème pauvreté depuis 1709 qu’ils ont été contraints de vendre chacun leur petit fonds, vivant la plus grande partie de l’année sans sel, n’ayant presque aucun meuble qui vaille la peine de la saisie…
La plupart des domaines ne sont bons que pour le nourry et le vendu des bestiaux, qu’à l’égard du grain qu’on y recueil, à peine suffit-il tant la part du maître que du métayer pour nourrir le laboureur pendant l’année.
Les habitants peuvent être distingués en quatre classes :
1) des personnes qui se disent bourgeois, gens oisifs, et dont l’occupation est de s’enyvrer, et dont la conduite n’est rien moins qu’édifiante ;
2) des laboureurs au nombre de près de quarante, mais tous d’autrui, et fort pauvres ; en général, ils sont asez bone gens, et craignent Dieu ;
3) d’artisans et de cabaretiers, qui au nombre de plus de quinze, dans les maisons desquels il passe de grands désordres ;
4) de journaliers et de pauvres veuves…
Le désordre le plus grand règne, qui entraîne avec soy une infinité d’autres crimes, de querelles, de batteries, de jurements horribles, de paroles impudiques, de désunions dans les familles c’est l’ivrognerie.
Particulièrement les dimanches et les jours de fêtes qu’on profane impunément ; car c’est particulièrement dans ces saints jours que les cabarets sont remplis d’yvrognes, qui commettent toutes sortes de désordres, même pendant le Service Divin.[…] [In Wikipédia)

Eglise Saint-Symphorien

L’église est construite entre 1863 et 1865 sur les fondation d’une chapelle du XIIe siècle détruite.
Le financement de la construction fut assuré par la vente de terrains communaux, de dons des fidèles et par une petite subvention de l’état.

La nef

Le vaisseau central est flanqué de deux collatéraux.

Le chœur est orné d’une peinture du XIXe siècle.

Chapelle Saint-Symphorien
Chapelle de la Vierge

Elevage bovin de race charolaise


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 23 mars 2020
par  gs

Le saint Roch de Cronat (Saône et Loire)

Le saint Roch de Cronat en l’église Saint-Symphorien

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Météo Cournon d’Auvergne

dimanche 7 juin

Météo Cournon-d’Auvergne Météo aujourd’hui Cournon-d’Auvergne