Nantiat

Nantiat, du latin nantuus, du gaulois nantos, la vallée, le cours d’eau.
Le canton de Nantiat est des cantons montagneux de la Haute-Vienne avec une chaîne de montagnes qui traverse ce département de l’est à l’ouest et le couvre presque entièrement.
De magnifiques étangs baignent le pied de ces montagnes et les bois taillis s’étendent sur leurs flancs. Le Vincou y a creusé profondément son lit, alimentant jadis de nombreux moulins avant d’aller grossir le flot de la Gartempe.

L’église paroissiale Saint Vincent

Nantiat était un prieuré-cure ou cure régulière dans l’ancien archiprêtré de Saint-Junien

L’Alpha et l’Omega


Représentation symbolique du Christ, l’ensemble décoratif fait appel à des références numériques.
5 : les cinq plaies du Christ, cinq points, cinq rayons
12 : les douze apôtres ; douze billes de verre ; dont quatre dans un écrin en forme de fuseau, rappel des quatre évangiles.
L’ensemble est encadré par des montants se terminant en forme de croix, qui viennent compléter la Représentation du calvaire
(In fiche explicative dans l’église)

A gauche : Sainte Anne trinitaire (Vierge : couronne, Enfant Jésus : livre : ouvert). Représentation rarissime.


Catégorie : Sculpture
Edifice de conservation : église paroissiale Saint-Vincent
Matériaux : calcaire (monolithe) : taillé, ajouré, peint (?)
Structure : groupe relié
Description : Groupe sculpté relié monolithe.
Dimensions : h = 81
Iconographie : sainte Anne trinitaire (Vierge : couronne, Enfant Jésus : livre : ouvert)
Précision représentation : Sainte Anne, en pied, se tient derrière la Vierge à l’Enfant qu’elle semble protéger de ses mains : la droite touche délicatement l’épaule droite de la Vierge, l’autre caresse l’Enfant Jésus. Le visage de la sainte est réaliste : joues creuses, nez pincé, bouche un peu tombante. Une guimpe l’enserre et retombe sur le buste moulé dans une robe ajustée. La tête et les épaules sont couvertes du manteau, au bord replié, un pan retenu sous le bras droit retombe en plis souples le long du corps. La Vierge, de petite taille, a l’expression d’une enfant : front bombé, nez légèrement retroussé, joues pleines, bouche délicatement dessinée. La tête est inclinée vers la gauche du côté de l’Enfant Jésus. Sur la longue chevelure ondulée est posée une couronne fleuronnée ajourée, au cercle perlé. La Vierge est vêtue d’une robe moulante, dont les manches forment de nombreux plis ; sur ses épaules est passé un grand manteau, maintenu au col par un important fermoir, dont la Vierge retient un pan de son bras droit. Elle porte l’Enfant Jésus sur son bras gauche. L’Enfant a les joues rondes, ses cheveux retombent en fines boucles sur ses épaules. Il est vêtu d’une chemise échancrée et tient entre ses mains un livre ouvert, dont la tranche est finement sculptée. Sa jambe droite est repliée tandis que son pied gauche est délicatement posé dans la main droite de la Vierge.
Précision état : Index droit de la Vierge brisé, éclats aux fleurons de la couronne. Œuvre nettoyée (décapage ?) en 1949.
Siècle : limite 15e siècle 16e siècle
Date protection : 1952/08/06 : classé au titre objet
Statut juridique : propriété de la commune
Type d’étude : liste objets classés MH
Copyright : © Monuments historiques, 1997
Référence : PM87000241
(In www.patrimoine-de-france.org)

A droite : Vierge à l’enfant


Catégorie : Sculpture
Edifice de conservation : église paroissiale Saint-Vincent
Matériaux : bois : peint, doré
Structure : revers ébauché
Description : La statue comporte une base de forme irrégulière. Le revers est ébauché. La statue est couverte d’un jus doré recouvrant les traces d’une ancienne polychromie très lacunaire.
Dimensions : h = 90 ; la = 43 ; pr = 21
Iconographie : Vierge à l’Enfant (fleur : ?, Enfant Jésus : globe)
Précision représentation : La Vierge, debout, porte une robe, serrée très haut, laissant apercevoir à sa base des souliers arrondis. Elle est enveloppée dans un ample manteau passé autour de la hanche droite et rejeté sur l’épaule et le bras gauches. Un voile est posé sur ses cheveux ondulés. Sa main droite tenait un attribut disparu (tige fleurie ?). De la main gauche elle retient l’Enfant plus ou moins assis sur le coude. Celui-ci porte une tunique à col rond. Sa chevelure est abondante et bouclée. Il tend la main droite et tient un globe appuyé contre sa cuisse de l’autre main.
Etat : traces de peinture
Précision état : La polychromie ancienne quasi inexistante s’aperçoit dans les plis des vêtements : robe rouge et revers bleu du manteau de la Vierge.
Siècle : 17e siècle
Date protection : 1958/10/20 : classé au titre objet
Statut juridique : propriété de la commune
Type d’étude : liste objets classés MH
Copyright : © Monuments historiques, 1998
Référence : PM87000242
(In www.patrimoine-de-france.org)

Articles publiés dans cette rubrique

samedi 28 avril 2012
par  gs

Le Saint Roch de Nantiat

Le Saint Roch de Nantiat en l’église Saint Vincent
Catégorie : Sculpture
Edifice de conservation : église paroissiale Saint-Vincent
Matériaux : bois : taillé, ciré
Structure : revers plat
Description : La statue comporte une importante base bombée, sa forme est irrégulière. Autrefois (…)

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois