Versailles

Versailles est une commune française située dans le département des Yvelines, dans la région Île de France, mondialement connue pour son château ainsi que pour ses jardins.

Toponymie
Le toponyme de Versailles remonte à un type gallo-roman Versalias, de Vers, versant et du suffixe -Alia, ville.
Lors de sa création, la ville s’est appelée la Villeneuve Saint-Louis en hommage à son créateur, mais c’est le nom du château, Versailles, qui a prévalu.

Une charte, datée de l’an 1038, de l’abbaye de Saint-Père de Chartres cite Hugues de Versailles (Hugo de Versalliis), qui serait le premier seigneur de Versailles. Un acte de 1065 de fondation du prieuré de Bazainville établi par Geoffroy de Gometz, cite Versailles.
Au XIVe siècle, Gilles de Versailles exerce la charge de bailli du roi et en 1561, Martial de Loménie, secrétaire d’État aux finances du roi Charles IX, devint seul seigneur de Versailles.
La seigneurie de Versailles est entrée dans la famille de Retz après l’arrestation de Martial de Loménie (avril 1571) pour son attachement au jeune Henri IV et ainsi accusé de protestantisme. En 1632, la seigneurie de Versailles est vendue à Louis III.

Puis vient le temps des rois

  • Louis XIII
    Le 8 avril 1632, Louis XIII achète la totalité de la seigneurie de Versailles à son dernier seigneur, Jean-François de Gondi, archevêque de Paris.
    C’est le tournant décisif dans l’installation de la royauté à Versailles.
  • Louis XIV
    Créée par la volonté du roi Louis XIV, Versailles fut le siège du pouvoir politique français pendant un siècle, de 1682 à 1789, avant de devenir le berceau de la Révolution française.
    Versailles est aussi historiquement connue pour avoir été le lieu de signature de nombreux traités comme le Traité de Paris (1783), qui termina la Guerre d’indépendance américaine et le traité de Versailles signé à l’issue de la Première Guerre mondiale.

L’ancien village de Versailles a été complétement rasé par la volonté du roi afin de créer une ville nouvelle.
Versailles était au XVIIIe siècle, selon les normes de l’époque, une ville très moderne, qui servit de modèle pour la construction de Washington.

Avec l’installation du roi Louis XIV et de sa cour, le 6 mai 1682, la petite cité va connaître une destinée flamboyante.

  • Louis XV
    La mort de Louis XIV, le 1er septembre 1715 et la décision du régent Philippe d’Orléans, de transférer la Cour à Paris amorce le déclin de la ville.
    Sept ans plus tard, le 15 juin 1722, le roi Louis XV, alors âgé de douze ans s’installle à Versailles qui renaît.
    Les services de l’État, notamment des ministères des Affaires étrangères et de la Guerre, sont installés à Versailles en 1759. De nombreux hôtels particuliers sont construits à cette époque.
  • Louis XVI
    Louis XVI crée par ordonnance la première municipalité de Versailles, qui se réunit pour la première fois le 4 janvier 1788.

La Révolution française

Siège du pouvoir politique, Versailles devint naturellement le berceau de la Révolution française. Les États généraux se réunirent à Versailles le 5 mai 1789 et prennent le titre d’« Assemblée nationale ».
Après la prise de la Bastille, l’Assemblée constituante abolit le féodalisme le 4 août 1789 et les 5 et 6 octobre 1789, une foule venue de Paris envahit le château et oblige la famille royale à revenir à Paris.
Cette volonté marque la fin du rôle de capitale de Versailles.

À l’époque de la Révolution, la commune avait proposé à la Convention de rebaptiser Versailles en « Berceau de la Liberté », mais a dû se rétracter devant les réticences d’une grande partie de la population.

  • XIXe siècle
    Le Pape Pie VII est invité à Versailles lors du couronnement de Napoléon le 3 janvier 1805.
    1814, l’armée prussienne occupe la ville et le 2 juillet 1815, le général Blücher ordonne le pillage de Versailles.
    1834, le roi des Français Louis-Philippe, inaugure dans le château, le musée d’Histoire de France, musée de peintures et de sculptures consacré aux « Gloires de la France ».
    En 1870, face au soulèvement parisien du 18 mars, ce qu’on appellera "La Commune de Paris", le gouvernement de Thiers fuit Paris et s’installe à Versailles, une situation qui perdurera jusqu’en 1879.
    A partir du 19 septembre 1870, les troupes prussiennes occupent Versailles tandis que Paris est assiégé par les troupes de Thiers, les Versaillais.

Le roi de Prusse Guillaume Ier s’installe dans le château de Versailles et se fait proclamer empereur d’Allemagne le 18 janvier 1871 dans la Galerie des Glaces.

  • XXe siècle
    Le 28 juin 1919, eut lieu la signature du traité de Versailles dans la galerie des Glaces du château qui met fin à la Première Guerre mondiale.

Quelques vues du château de Versailles

En bref
Le Château de Versailles est le symbole de la Royauté française à son apogée dans la seconde moitié du 17ème siècle. A cette époque le roi de France Louis XIV domine l’Europe.
A Versailles, situé à une dizaine de kilomètres au Sud-Ouest de Paris, le roi Louis XIII, son père, avait fait construire un château pour ses chasses privées.
Louis XIV décide, dans les années 1660, d’y construire un Palais pour quitter le Palais du Louvre qui ne lui convient plus et s’éloigner des révoltes qu grondent en permanence à Paris.
L’ensemble que l’on appelle le Château de Versailles se décompose en trois parties principales : le Palais (château), le Parc et les Jardins et les Trianons.

Chaque année, dix millions de visiteurs (dont 70% de visiteurs étrangers) franchissent les grilles de la Cour d’honneur.

Grille de la Cour d’honneur
Galerie des Glaces

La galerie des Glaces (ou Grande Galerie) est une galerie de grand apparat de style 17ème siècle, destinée à éblouir les visiteurs du monarque absolu Louis XIV.
Longue de 73 m sur 10,50 m de large, elle s’élève à 12,50 m de haut. La galerie est éclairée par 17 fenêtres. Les 357 glaces sont produites par la manufacture des Glaces créée par Colbert en 1665 au sud de Cherbourg.
Jules Hardouin-Mansart a fait disposer 21 glaces à chacune des 17 arches faisant face aux 17 fenêtres.
La galerie des Glaces

La Galerie des Glaces
« La galerie des Glaces est un coup de génie de Mansart. S’inspirant des cabinets de glaces, l’architecte en bouleverse l’échelle et les effets : les passants sont pris à se refléter alors que l’image des parterres et du jardin se multiplie autour d’eux, mille fois rendue par ces murs de miroirs de taille exceptionnelle »
(Emmanuelle Lequeux, Le Jeu royal des illusions)

Le parc du château couvre 800 hectares, dont 300 ha de forêt et deux jardins à la française : le Petit Parc (8 ha) et le Trianon (50 ha). Il compte 20 km de murs de clôture et 42 km d’allées, ainsi que 372 statues.

Le bassin d’Apollon de Jean-Baptiste Tuby

Le char d’Apollon émerge de l’eau, tiré par quatre chevaux. Le sculpteur a rajouté à ses pieds un Amour (un putto, angelot nu et ailé, un nourrisson joufflu et moqueur. Il s’agit presque toujours d’un garçon et parfois d’un ange) et, autour de lui dans le bassin, des tritons et des poissons.

La perspective sur le château : du bassin d’Apollon, le Tapis vert, l’œuvre "Dirty Corner" (Coin sale) de l’exposition temporaire "Kapoor Versailles" installée au printemps 2015, le grand bassin et le château.

Août 2015 : "Dirty Corner", la sculpture monumentale controversée de l’artiste britannique Anish Kapoor.
Cette œuvre, une trompe d’acier à la connotation sexuelle évidente a été baptisée par les journalistes "le vagin de la Reine".
L’œuvre est régulièrement vandalisée par des tags et de grandes inscriptions à la peinture blanche de caractère antisémite et fait se poser d’une manière évidente les menaces qui pèsent sur nos fragiles démocraties.

"Ce qui est très clair pour moi, c’est que quand on tente de mettre un objet désordonné dans un paysage très ordonné, et surtout un objet sombre et désordonné, on va avoir une connotation féminine et sexuelle, mais je ne comprends pas pourquoi ça pose problème."
(Anish Kapoor)

Le Château vu du parterre Sud
Galerie des Cotelle du Grand Trianon

La galerie des Cotelle, située dans l’aile nord, comporte onze portes-fenêtres et cinq fenêtres et est reliée au salon des jardins. Elle tient son nom du peintre Jean Cotelle le Jeune, portraitiste et miniaturiste de Louis XIV qui réalise vingt et une des vingt-quatre toiles qui y sont accrochées


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois