Colamine sous Vodable

En Dauphiné d’Auvergne

Colamine est située dans la commune de Vodable, au passé prestigieux puisqu’ancienne capitale des Dauphins d’Auvergne.
Le village s’étire autour d’un piton rocheux, reste d’une cheminée volcanique.
Les premières mentions de Colamine apparaissent à la fin du Xème siècle. Suite au défrichement des moines de Sauxillanges, une paroisse fut crée, une église commencée fin 11ème, début 12ème, puis achevée postérieurement 17ème-18ème.
La paroisse disparut quand le diocèse de Clermont fut réorganisé après la Révolution de 1789.

L’ancienne église de Colamine encore entourée de son cimetière, édifiée au milieu des clairières de défrichement est demeurée solitaire, dominant la vallée du Lembron.

Eglise Saint Mary de Colamine (11ème-12ème)

typique de l’art auvergnat :

  • nef unique terminée par une abside en hémicycle flanquée de deux contreforts.
  • Elle possède un joli chœur roman (fin 11ème)
  • Peintures (13ème-14ème siècles)

Mobilier :

  • Vierge à l’enfant qui joue (gothique)
  • et surtout un bel ensemble de statues en bois polychrome découvertes en 1979 au cours de travaux de restauration, emmurées (pour les protéger sans doute pendant la Révolution) derrière le retable du maître–autel (17ème)
  • Vierge en majesté (12ème) type : trône de la Sagesse
  • Saint Antoine l’ermite, Identifié grâce au tau* (épaule gauche) : protège contre les maladies contagieuses
    (Le tau dans ce contexte, est une lettre grecque et/ou la dernière lettre dans l’alphabet hébreu.
    Dans la Bible, il a une importance particulière : signe de pénitence ; signe de bénédiction et de paix.
    Ce signe rappelle la Croix, il est le signe de la libération)
  • Les Saints contre la peste :
    • Saint Barthélemy (figuration rare) écorché vif, porte sa peau sur son dos. Invoqué contre la peste.
    • Saint Roch (13ème)

Les Salers


Celui qui n’a pas gardé étant enfant, un troupeau de vaches rouges dans un grand pré vert ne sait pas encore ce qu’est le vrai bonheur.
Le bruit doux des mufles qui tondent l’herbe épaisse, la clochette qui dit oui chaque fois, les longues-lentes ruminations et, par instant, le regard perdu vers un identique horizon, c’est le bonheur Arverne, la fraternité des prairies.
(Dr Roger Géraud).


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 13 décembre 2009
par  gs

Le Saint Roch de Colamine sous Vodable

Saint Roch en l’église de Colamine : 13° siècle

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois