Cathédrale de Grenade

La cathédrale de l’Incarnation

La cathédrale de Grenade est dédiée au mystère de l’Incarnation. C’est un édifice de la Renaissance élevé à partir du 16ème siècle dès le règne des rois catholiques selon le désir de la reine Isabelle la Catholique.
Commencée sous le règne de Charles Ier, sa construction s’acheva sous le règne de Philippe V en 1704.
La cathédrale est au cœur du centre historique de la ville, entre la Gran vía Colón et la Calle Reyes Católicos. Elle est entourée par la chapelle royale (Capilla Real), la bourse de commerce (Lonja) ou l’ancien marché de la soie (Alcaicería).

Le monument est l’œuvre de Diego de Siloé qui a conçu un vaste édifice de 115 mètres de long sur 67 m de large, qui constitue : « […] un ensemble alliant pureté, élégance des formes, et blancheur immaculée de la pierre ».

La façade depuis la place de las Pasiegas

La majestueuse façade principale, dessinée en style baroque en 1667 par Alonso Cano. Epurée, elle est conçue à la manière des arcs de triomphe romains.
Une seule des 2 tours a été construite, elle mesure 57 m de haut, sur 82 prévus initialement.


La façade de la Cathédrale de Grenade domine majestueusement un espace étroit et incommode qui ne permet pas de la contempler dans toute sa magnitude pour vérifier pourquoi certains experts la considèrent comme une œuvre « unique parmi les façades des églises du XVIIe ». Parmi ses attraits exceptionnels, elle possède la vertu d’avoir un tracé baroque capable de transmettre à l’extérieur la structure interne d’un temple Renaissance. Dans cette tâche, se manifeste également le symbolisme marqué par les rythmes architecturaux de l’intérieur de l’église : l’idée de la victoire, matérialisée par l’utilisation systématique de l’arc de triomphe comme module. Ce n’est guère un hasard que l’édifice fut construit à l’emplacement de l’ancienne grande mosquée de la ville musulmane. Et ce n’est pas non plus un hasard que l’idée du triomphe se répète dans le cartel de la Porte du Pardon : « Après sept-cents ans de domination musulmane, nous donnâmes (la Foi et la Justice) ces lieux aux Rois Catholiques ». La façade fut tracée selon un projet réalisé par Alonso Cano (1601-1667) peu avant sa mort.
(In guide de la visite Alhambra, Edilux, 2007)
  • Sur la façade
  • Chapelle majeure
    La chapelle majeure du chœur

    La chapelle majeure du chœur (capilla mayor) est surmontée d’une coupole de 45 mètres de haut et de 22 mètres de diamètre, appuyée sur des piliers corinthiens.
    Le haut tambour est décoré par des panneaux peints, formant avec les frontons qui les surmontent de petits retables. Au-dessus de ces panneaux sont percés deux étages de baies, géminées au registre inférieur, qui apportent une lumière polychrome à l’intérieur de la cathédrale.

    Les vitraux sont des chefs-d’œuvre de la Renaissance espagnole et furent exécutés par Juan del Campo et Teodoro de Holanda au 16ème siècle.
    Ils représentent des thèmes liés à la vie de la Vierge, aux apôtres, aux évangélistes, aux Pères de l’église et au mystère de la Rédemption.

  • Quelques vitraux

    On dénombre 15 chapelles dans la cathédrale qui sont dédéiées à Notre Dame de Pilar, del carmen, des douleurs, El Antigua, Sainte Lucie, Christ des douleurs, Sainte Thérèse de l’enfant Jésus, San Blas, Saint Cecilio, San Sebastian, Santa Ana, triomphe de Saint Jacques, la Sainte Trinité, et l’archange Saint Michel.

  • Chapelle Santa Lucia
    A gauche Saint Roch
  • Chapelle San Sebastian
    A gauche Saint Roch
  • Tableau
  • Retable de Saint Jacques

Le retable du triomphe de Saint Jacques de Compostelle, de style baroque, date du début du 18ème siècle.

Saint Jacques, Matamore, pourfendeur des Maures

Saint Jacques : le saint guerrier
Dès la fin du VIIIe siècle circulait dans les milieux chrétiens ce poème désignant saint Jacques comme le patron de l’Espagne
Ô Apôtre très saint, véritablement digne
Chef éclatant de l’Espagne,
Notre protecteur et patron dans la fleur de l’âge,
Évitant la peste, sois notre salut du ciel,
Éloigne la maladie, les plaies et le crime.
(In Wikipédia).

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 23 mai 2016
par  gs

Les Saints Roch de la cathédrale de Grenade

Les Saints Roch de Grenade en la cathédrale de l’Incarnation

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829301Bouzais">23
456789Vaudevant...(3 événements dans cette journée)">10
Cargèse">11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois