Champagnac le Vieux

Situé à 900 mètres d’altitude, la commune de Champagnac le Vieux se trouve au nord-ouest de la Haute-Loire, dans le parc naturel régional du Livradois Forez.
C’est un ancien village fortifié et fort royal des monts du Livradois.

Toponymie
Bien que nom du village semble venir tout droit de l’antiquité tardive, aucune découverte archéologique importante ne peut encore attester l’étymologie gallo-romaine du nom. Cependant, les tegula* retrouvées sous un arbre ne sont pas dénuées d’intérêt.
*La tegula était dans l’Antiquité une tuile plate qui servait à couvrir les toits, faite ordinairement d’argile cuite au four, mais aussi, dans certains bâtiments somptueux, de marbre ou de bronze, et quelquefois dorée.
• Prior de Champanhac en 1259
• Champanhac la Velh en 1300
• Champanhacus Vetus en 1385
• Champaignac le Viel en 1401
• Champaignac en 1456

L’église de Campagnaco

Son cartulaire nous en livre une première mention entre 936 et 983.

L’architecture civile

Une étude publiée en 2007 par Christian de Seauve dans les Cahiers de la Haute-Loire, a révélé que dès le 17ème siècle plus des deux tiers des maisons qui pour beaucoup sont des chaumières, sont construites, reconstruites ou restaurées par des maçons de la Marche, Haute-Marche et Combraille.

Architecture défensive

Le fort détient une situation privilégiée près de voies routières, dès le 14ème siècle et sûrement avant, il existe un élément fortifié à Champagnac. Rapidement, le développement de la petite agglomération entrave sur la sécurité du point stratégique, aussi, Le 29 mars 1375, le sénéchal d’Auvergne demande la démolition de certaines maisons pouvant favoriser l’intrusion dans la muraille.
Vraisemblablement le château royal est devenu trop exigu pour contenir la population. Ainsi pour se défendre des attaques fréquentes de la guerre de cent ans, s’organise l’autogestion. L’enclos et la fortification de l’église sont renforcés. C’est seulement en 1456 à la fin de celle-ci que Charles VII signe une autorisation pour édifier la fortification du bourg.

Patrimoine religieux

Eglise Saint Pierre

L’église paroissiale Saint-Pierre (aspect massif) est un ancien prieuré qui dépendait depuis 1154 de l’abbaye de la Chaise-Dieu. Avant 1359, ce prieuré était uni avec ceux de Saint-Urcize et de Champagnac le Jeune à l’hostellerie. Fortifié au 14éme siècle puis de nouveau renforcé au 15ème siècle, bien que remanié l’édifice actuel conserve une partie romane originelle.
Placée sous le patronage de Saint-Pierre, l’église de Champagnac le Vieux est singulière à bien des égards. Bien plus qu’un édifice religieux, elle fut aussi une place de défense. Fortifiée au 14ème siècle puis au 15ème siècle, elle servait, avec les fortifications du village, à se prévenir des pillards.
C’est ainsi que le clocher a été élevé (par deux fois !) et que derrière l’imposante porte de l’église, on retrouve des encoches dans la pierre pour glisser un gros morceau de bois (madrier) pour que la porte puisse résister aux assaillants.

Mobilier

  • L’héritage roman que l’on retrouve encore aujourd’hui date du 12ème siècle, quand cet ancien prieuré dépendait de la Chaise-Dieu.
  • le reliquaire monstrance (classé monument historique depuis 1913).
  • Pietà en bois.

Articles publiés dans cette rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456