Vitry aux Loges

Vitry aux Loges est une commune française, située dans le département Loiret en région Centre-Val de Loire.

Toponymie
Du bas latin « Victoriacus. Gentilice Victorius », formé sur le surnom Victor, le vainqueur, et du suffixe gaulois « acus » se décline en Victri, Vitri, Vitré ou Vitray.
On mentionne successivement Vitriacus au XIe siècle, Actum Vitriaci ; Actum Vitriaci, De Vitriaco in Legio au XIIe siècle ; Vitriacum in Logiis, Vitri au XIIe siècle ; Datum apud Vitriacum in Logio, Vitry au XIVe siècle ; Vitry au Loge au XIVe siècle ; Vitry, Vitry aux Loges à partir du XVe siècle.
Les loges renvoient à l’ancienne expression « forêt du Loige », leige ou loge qui désignait la forêt d’Orléans et qui signifiait « forêt publique », leodica silva.
« Loge ou cul-de-loup » est le nom donné à l’habitat précaire des bûcherons et des charbonniers qui vivaient sur leur lieu de travail.

Pour l’histoire : Henri Ier mourut à Vitry aux loges
C’est là où il aimait venir travailler, chasser qu’il trouvera la mort. « Au mois d’août de l’an 1060, le roi de France Henri Ier, ayant voulu prendre une médecine, son médecin l’archidiacre Jean de Chartres lui administra une potion dont il lui promit merveille, seulement la nature de ce médicament était telle qu’il fallait bien se garder de boire avant qu’il eut opéré, autrement on tombait en danger de mort ». L’histoire raconte ensuite que le roi, assoiffé, oublia les recommandations de son médecin et but la potion comme s’il s’agissait d’une simple bouteille d’eau minérale… Il mourut le jour même. (In hbiblioheraldique.forumactif.org)

Eglise Saint-Médard

L’église Saint–Médard aurait été fondée par Robert II le Pieux (Fils d’Hugues Capet et de son épouse Adélaïde d’Aquitaine), dans l’enceinte de son château royal de Vitry et placée sous la dépendance de l’abbaye bénédictine de Fleury Saint-Benoît.

La première église fut rasée pendant la guerre contre les anglais et la nouvelle église sous le vocable de Saint Médard est élevée en 1530. Ne subsiste de l’église primitive que le carré du transept et la cuve à goulot des fonts baptismaux.
Le clocher est élevé sur l’ancien transept de l’église romane primitive. L’étage des cloches date du début du XIXe siècle sous le Concordat.

L’église de style Renaissance est une vaste et haute nef de quatre travées à collatéraux terminée par un chœur octogonal de même largeur que la nef.

Retable : Bois, 3e quart XVIIe siècle
Toile centrale : Adoration des mages par Pierre Poncet, peintre orléanais
Chapelle latérale de la Vierge
Saint Roch et saint Sébastien
Détails : Anges musiciens sculptés sur les piliers de la tribune

Articles publiés dans cette rubrique

mardi 8 octobre 2019
par  gs

Les saints Roch de Vitry aux Loges

Le saint Roch de Vitry aux Loges en l’église Saint-MédardBannière d’église
Dénomination de l’objet : Bannière d’église
Titre courant : Bannière d’église : Saint Médard, saint Roch et saint Sébastien
Localisation : Centre-Val de Loire ; Loiret (45) ; Vitry-aux-Loges
Nom de l’édifice : église
Catégorie (…)

Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Brèves

Météo Vertaizon

dimanche 9 décembre 2018

Météo Vertaizon Vertaizon France climat